Une loi sur la sécurisation de l'emploi en février si la négociation syndicale échoue

Le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, a confirmé la décision du président de la République d'adopter un texte si les partenaires sociaux ne parviennent pas, comme pressenti, à trouver un accord sur la sécurisation de l'emploi.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Une loi sur la sécurisation de l'emploi en février si la négociation syndicale échoue

Exit les concessions, chacun défend sa paroisse. A la veille de la reprise des deux dernières journées de négociations entre syndicats (CDFT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC) et patronat (Medef, CGPME, UPA), la signature d'un accord définitif s'apparente de plus en plus à de l'utopie.

Les organisations syndicales ne signeront pas sans l'adoption d'une taxation des contrats de travail courts, le patronat ne souhaite pas transiger sur la possibilité d'alléger la masse salariale des entreprisse quand le carnet de commandes diminue, et dénonce l'ingérence du gouvernement dans les négociations.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Si la possibilité d'un accord semble s'éloigner à chaque déclaration des différents partenaires sociaux, l'Etat, lui, ne compte pas mettre de côté l'objectif initial de cette négociation emploi entamée il ya plusieurs mois.

Sans entente des organisations, le ministre des Relations avec le Parlement Alain Vidalies a ainsi assuré le 9 janvier que serait présenté en Conseil des ministres un texte sur la sécurisation de l'emploi.

"Il y aura une loi dont le président de la République a dit ce matin qu'elle devrait intervenir, s'il n'y a pas d'accord, dans un délai rapproché, c'est-à-dire présentée au Conseil des ministres avant la fin du mois de février", a-t-il déclaré lors de l'émission "Questions d'info" LCP/Le Monde/FranceInfo/AFP.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS