Une ligne à très haute tension sous les Pyrénées

Manuel Valls et Mariano Rajoy inaugurent vendredi 20 février dans les Pyrénées-Orientales la nouvelle interconnexion électrique entre la France et l’Espagne.

Partager
Une ligne à très haute tension sous les Pyrénées
Galerie technique à Montesquieu des Albères Prise de vue des 4 câbles

Le Premier ministre français Manuel Valls et son homologue espagnol Mariano Rajoy inaugurent vendredi 20 février la ligne à très haute tension (THT) qui va doubler les capacités d’échange de courant entre les deux pays. Les deux chefs de gouvernement se retrouvent à Montesquieu-les-Albères (Pyrénées-Orientales).

L’inauguration est toutefois symbolique, puisque les travaux sont achevés mais la ligne ne sera réellement fonctionnelle qu’en juin, après trois mois de tests des équipements.

Cette interconnexion électrique souterraine à très haute tension (320 000 volts) et en courant continu aura nécessité trois ans de travaux. Le chantier a été porté par la société Inelfe, détenue par les deux sociétés gestionnaires de réseau, le français RTE et l’espagnol REE. Il a nécessité un budget de 700 millions d’euros, dont une partie a été financée par l’Union européenne et la Banque européenne d’investissement.

La ligne s’étend sur 65 kilomètres dont une grande partie souterraine, pour franchir les Pyrénées, grâce à des câbles enfouis et un véritable tunnel de 8,5 kilomètres. La ligne va de Baixas (Pyrénées-Orientales) à Santa Llogaia, près de Figueras, en Catalogne, et comporte aux deux extrémités des stations de conversion, qui auront à elles seules représentées 50 % du coût global de ce chantier.

C’est la première fois en Europe qu’une liaison électrique de cette puissance utilise la technologie innovante VSC (voltage source converter) avec la capacité de convertir très rapidement le courant alternatif en courant continu. L’atout majeur du courant continu est la possibilité, contrairement au courant alternatif, de réaliser une liaison souterraine de grande longueur.

Doubler les échanges entre les deux pays

La ligne va offrir une puissance de 2 000 mégawatts et permettra de doubler la capacité d’interconnexion franco-espagnole, portée à 2 800 mégawatts. Ce doublement sécurise l’approvisionnement et stabilise le système en renforçant ses interconnexions entre la péninsule ibérique et le système européen (1 400 mégawatts à 2 800 mégawatts).

La France et l’Espagne ont des productions et des consommations très différenciées, et peuvent donc en partie être complémentaires : la France pourra importer du courant d’Espagne pendant les pics hivernaux, pendant que l’Espagne pourra importer du courant en été, quand l’afflux touristique fait tourner à plein les climatiseurs notamment.

Un chantier hors norme

La THT avait été évoquée pour la première fois il y a vingt ans et a suscité pendant des années l’opposition des riverains et des écologistes qui ne souhaitaient pas que le massif des Albères soit défiguré. Ils ont en partie obtenu gain de cause, puisqu’en 2008, les deux Etats, sous l’égide d’un coordonnateur européen (Mario Monti) décident que la ligne sera au final enterrée sous le massif, multipliant le coût par huit.

La ligne est déclarée d’utilité publique en 2011 et le tunnel démarre en 2012, à la fois côté français et côté espagnol. La ligne est finalement enterrée sur 65 kilomètres de long, moitié en France et moitié en Espagne : les câbles sont enfouis, ce qui a nécessité la réalisation d’une galerie technique et d’un tunnel de 8,5 kilomètres sous le massif des Albères.

C’est cette partie souterraine qui a rendu ce chantier hors norme. C’est la première fois qu’on transporte de l’électricité sur une aussi grande distance souterraine. Il aura fallu pour cela des câbles à courant continu, conçus pour ce chantier.

D’ici la mise en route opérationnel en juin, l’ensemble des équipements va faire l’objet d’une série de tests pendant trois mois, que ce soit le logiciel de commande, le câblage ou les deux stations de conversion.

La THT est la cinquième ligne d’interconnexion avec l’Espagne et la première à être construite depuis plus de trente ans.

Anne Devailly

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Bâtiment Travaux publics

Escabeau isolant Pro Intensif

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEMBENI

Réalisation des travaux de densification (réhabilitation et extension ) et création d'un réfectoire du groupe scolaire en T22.

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS