Une hydrolienne de DCNS-OpenHydro sortie de l'eau pour réparation

Souffrant d'un problème de corrosion, les deux hydroliennes en phase de test au large de Paimpol-Bréhat vont être réparées. La première est sortie de l'eau ce vendredi. L'opération de maintenance ne devrait toutefois pas impacter le calendrier du projet.

Partager

Une hydrolienne de DCNS-OpenHydro sortie de l'eau pour réparation

Petit problème technique près des côtes de Paimpol-Bréhat. Les hydroliennes de DCNS-OpenHydro testées au large de la Bretagne ont un souci de corrosion, détecté depuis le mois de novembre dernier. Voilà pourquoi le constructeur a décidé de sa sortie de l'eau d'une des deux turbines ce vendredi 7 avril, afin qu'elle soit réparée, selon les informations de France Bleu Cotentin.

Les deux hydroliennes immergées par 40 mètres de fond, sont en phase de tests mécaniques et de production électrique depuis l'an dernier au large des côtes bretonnes. Après détection du problème de corrosion, plusieurs mois ont été nécessaires pour procéder aux opérations de remontée en surface des hydroliennes et au convoyage sur une barge jusqu'à Cherbourg.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Calendrier de mise en production maintenu

La co-entreprise prévoit quelques mois de travaux avant une remise à l'eau en Bretagne, sur le site d'expérimentation, à l'automne. Quant à la seconde hydrolienne, elle aussi touchée par ce problème de corrosion, elle devrait subir le même sort d'ici quelques semaines.

Le calendrier de l'industriel qui avait pris en compte de possibles retards n'est pas remis en cause, a assuré OpenHydro aux journalistes de France Bleu. Toujours en Normandie, il y a deux jours, l'État a donné son accord pour l'implantation d'un projet de parc pilote d'hydroliennes comportant sept turbines dans le raz Blanchard (Manche). Ce projet est mené conjointement par DCNS et EDF qui espèrent une mise en service en 2019. Ces hydroliennes doivent être fixées à 30 mètres de profondeur et devraient produire 14 mégawatt, soit l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 10 000 à 13 000 personnes.

[En images] Immersion d'une des hydrolienne de Paimpol-Bréhat en mai 2016:

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS