Une "grève exceptionnelle" chez Carrefour pour Pâques

PARIS (Reuters) - Les organisations syndicales de Carrefour prévoient une grève "exceptionnelle" pendant le week-end de Pâques pour dénoncer les annonces de restructuration de la direction qui prévoient le départ de 2.400 salariés en France.
Partager
Une
Les organisations syndicales de Carrefour prévoient une grève "exceptionnelle" pendant le week-end de Pâques pour dénoncer les annonces de restructuration de la direction qui prévoient le départ de 2.400 salariés en France. /Photo prise le 5 février 2018/REUTERS/Régis Duvignau

"C'est la première fois depuis plus de dix ans que toutes les organisations syndicales confondues appellent à la grève ce week-end", a déclaré vendredi Philippe Allard, délégué CGT Carrefour sur RTL. "C'est une grève exceptionnelle".

Selon Force ouvrière, principal syndicat du groupe, 22 des 24 plateformes logistiques qui approvisionnent les magasins à travers la France sont déjà en grève depuis jeudi minuit (avec des degrés différents de blocage).

Les hypermarchés (180 sur 220 en France) seront touchés par des arrêts de travail la journée du 31 mars. "Une partie non négligeable" de ces magasins connaîtra des taux de grévistes dépassant les 50%, précise Michel Enguelz, délégué FO.

D'après le syndicat, le samedi de Pâques est le samedi qui génère le plus de chiffre d'affaires pour le groupe après celui de Noël.

Carrefour a annoncé le 23 janvier un vaste plan de transformation pour retrouver sa compétitivité, qui passe par des réductions d'effectifs, la vente de certains magasins Dia et des investissements dans le numérique. Un plan de départs volontaires sera mis en place pour 2.400 salariés en France.

La CFDT a dénoncé une "absence de stratégie", des "décisions douteuses" et un "manque d'anticipation".

Les salariés ont été particulièrement échaudés par l'annonce de la direction de baisser la prime à la participation de 600 euros à 57 euros. Pour Philippe Allard, c'est ce qui a mis "le feu aux poudres". "Les salariés sont très en colère", a-t-il dit.

La direction a proposé la semaine dernière d'augmenter son offre pour l'amener en moyenne à 350 euros par salarié, somme qui serait versée fin juin, sous la forme d’un complément d’intéressement, selon FO.

Mais cette prime est qualifiée de "jeu de dupes" par le syndicat, qui estime que tous les salariés ne pourront pas la toucher.

(Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

90 - BELFORT

Réfection des halls 19 rue Lumière

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS