Une "fraude au président" entraîne la liquidation judiciaire de BRM Mobilier à Bressuire

Le tribunal de commerce de Niort a prononcé le 27 janvier la liquidation judiciaire de BRM Mobilier à Bressuire (Deux-Sèvres). 42 salariés se retrouvent sans emploi. L'entreprise a deux mois pour clore le carnet de commandes.

Partager


Crédit BRM Bibliothéques

Placée en redressement judiciaire depuis mi-septembre, l'entreprise BRM Mobilier à Bressuire (Deux-Sèvres), entreprise du groupe financier belge MecaSeat via la SPCM, a été liquidée le 27 janvier par le tribunal de commerce de Niort. Cette décision entraine la cessation de l'activité d'ici fin mars afin d'honorer les dernières commandes. 42 salariés se retrouvent sans emploi.

"Nous nous attendions à cette décision, mais ça fait très mal, constate Sylvie Hérault, représentante CFDT, salariée de l'entreprise depuis 8 ans. Nous avions encore 2 millions d'euros de commandes dans le carnet. Mais en vain. Pas de repreneur retenu, un délai trop court pour proposer une Scop et pas de plan de sauvegarde, nous sommes livrés à nous-même et dans un territoire comme le nôtre, il va être difficile pour certains de se retourner."

Le fabriquant de mobilier pour bibliothèques et médiathèques, qui jouissait d'une notoriété de plus de 60 ans, a été victime d’une "fraude au président" (escroquerie qui consiste à exiger d’une entreprise un virement en se faisant passer pour l’un de ses dirigeants) qui a privé la trésorerie de l'entreprise de 1,6 million d'euros. L'enquête est désormais sous l'autorité du tribunal de grande instance de Rennes (Ille-et-Vilaine).

Lydia de Abreu

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    BRM MOBILIER
ARTICLES LES PLUS LUS