Une France 100% renouvelable en 2050, selon le nouveau scénario Négawatt

Dans la nouvelle édition pour une France moins consommatrice en énergie, l’association Négawatt juge que le pays pourrait s’alimenter à 100 % grâce aux énergies renouvelables, à commencer par la biomasse solide, en 2050. 

Partager
Une France 100% renouvelable en 2050, selon le nouveau scénario Négawatt

Cinq ans après l’édition précédente, l’association Négawat, qui vise à promouvoir la consommation des énergies renouvelables et la sortie du nucléaire, publie son nouveau scénario. Dans cette nouvelle version, les analystes jugent qu’entre 2017 et 2050, les opérations d’efficacité énergétique et de sobriété vont permettre de diminuer la consommation d’énergie de 63 %.

Fort de cette baisse, le rapport juge que la France peut être entièrement alimentée à partir d’énergies renouvelables en 2050. D’une part, "le fonctionnement des 58 réacteurs nucléaires actuels n’étant pas prolongé au-delà de la quatrième visite décennale (environ 40 ans), le dernier d’entre eux est arrêté en 2035", écrivent les auteurs qui ont décidé de ne pas prendre en compte l’EPR en construction à Flamanville qui devra démarrer en 2018.

Economie sur la facture énergétique

D’autre part, "le charbon, puis le pétrole et enfin le gaz fossile auquel se substitue peu à peu le gaz d’origine renouvelable sont progressivement ramenés à des niveaux marginaux, qui ne correspondent plus qu’à des usages (non énergétique)", juge le rapport. Ainsi, les énergies renouvelables assurent à cet horizon un approvisionnement qui frise les 1 000 TWh fournis à 50 % par la biomasse solide et l’éolien et à 30% par le solaire et le biogaz. "Combiné à la réduction de la demande, cet accroissement est suffisant pour contrebalancer la fin programmée des énergies fossiles et du nucléaire", ajoutent les auteurs.

L’association Négawatt estime que cette transition s’effectue sans hausse des émissions de CO2 du pays et s’accompagne d’un gain économique. L’investissement de cette transition s’élèverait à 1160 milliards d’euros mais générerait un solde positif de 700 milliards d’euros par rapport au scénario tendanciel en 2050. Par ailleurs, Négawatt attend la création nette de 380 000 emplois par cette transition énergétique.

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingenieur-e Mécanique

Safran - 23/11/2022 - CDI - Poitiers

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Seltz

Construction d'un bâtiment d'accueil au camping Salmengrund Seltz

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS