Une filière de recyclage des fenêtres se met en place

Les entreprises Paprec, Lapeyre et Saint-Gobain Glass ont signé jeudi 21 février un partenariat. L'activité commence tout juste.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Une filière de recyclage des fenêtres se met en place
Usine de recyclage de Paprec

Tous les ans en France, une dizaine de millions de fenêtres en bois, aluminium et PVC partent en centres d'enfouissement. Soit un total de 250 000 tonnes de déchets non recyclés. Une quantité que les groupes Paprec, Lapeyre et Saint-Gobain Glass ont décidé de valoriser. Ces trois entreprises ont signé, jeudi 21 février, un partenariat pour créer une nouvelle filière industrielle de recyclage de fenêtres. L'activité a commencé vendredi 22 février sur les deux sites de Paprec de Pont-Sainte-Maxence (Oise) et de Saint-Herblain (Loire-Atlantique).

Les trois groupes ont investi 1 million d'euros dans ce projet afin de créer un outil industriel capable de séparer les matériaux. 25 personnes ont été embauchées et une dizaine de plus sont prévues d'ici la fin de l'année, pour un traitement attendu de 4000 tonnes de fenêtres. A l'horizon 2014, ce chiffre sera triplé et une dizaine de sites seront implantés sur tout le territoire français. L'objectif est de recycler la totalité des 250 000 tonnes de fenêtres.

Ce projet est né il y a un an lorsque les trois entreprises ont décidé de partager leur savoir-faire dans un secteur encore inexistant. Elles ont divisé les tâches de l'amont à l'aval en fonction de leur domaine industriel : les pièces sont d'abord collectées via le réseau de distribution du groupe Lapeyre, elles sont ensuite démantelées et traitées par Paprec et enfin, Saint-Gobain Glass recycle le verre. La matière première produite, de la sciure, des billes de plastique ou des chutes de verre, est ensuite revendue à des manufacturiers ou des papeteries.

"Cette filière existe depuis quinze ans en Allemagne, explique-t-on du côté du service presse de Paprec. Nous avons une belle opportunité, surtout depuis le Grenelle de l'environnement" qui soutient les alternatives aux centres d'enfouissement. "Mais il existe des concurrents de taille, comme Suez et Veolia", spécialisés notamment dans la gestion des déchets.

Ce partenariat pourrait intéresser d'autres entreprises. Glassolutions, une société qui transforme et distribue du verre, a fait déjà part de son intérêt et se dit prêt à collecter les fenêtres de ses clients.

Timothée L'Angevin

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS