Une filiale de GDF Suez mise à mal par l’entourage du roi de Wallis

On pourrait croire à une plaisanterie. Mais cela n’en est pas une. Eau et Electricité de Wallis et Futuna (EEWF), filiale de GDF Suez, affirme que l’entreprise a été « volée » par des partisans du roi de Wallis.

Partager

Une filiale de GDF Suez mise à mal par l’entourage du roi de Wallis

L’origine du conflit remonte au mois de février dernier, selon le site des Nouvelles Calédonniennes. Le directeur administratif et financier du groupe est licencié pour faute grave et en appelle au soutien du roi. Soutien qui lui est parvenu des fidèles du roi de Wallis, Lavelua, qui ont occupé les locaux de l’entreprise en avril. Seul un service minimum est assuré dans l’entreprise et sur l’île.

L’ordonnance d’expulsion délivrée par le tribunal de Mata Utu le 15 avril n’est jamais appliquée et les locaux continuent d’être occupés. Mais le 16 juillet, la violence monte d’un cran, les sympathisants du roi bloquant totalement l’entreprise. Parallélement, le roi prévient le préfet de sa prise de possession de la société et de la mise en cessation des activités de la filiale, du fait du licenciement et de tarifs exorbitants imposés aux consommateurs wallisiens. Le roi entend exploiter l’usine sous un autre nom et par ses propres moyens. Le préfet lui répond que cette décision ne repose aucune base légale.

Cette action a privé d’eau et d’électricité une partie de la population dès le 21 juillet. Des techniciens ont pu intervenir sous escorte des forces de gendarmerie, mais le site est toujours bloqué par une quinzaine de personnes. « Les salariés empruntent une porte discrète pour assurer la maintenance, a commenté Yves Morault, directeur général d’Eau et Electricité de Nouvelle-Calédonie (EEC) et administrateur de la filiale EEWF. On essaie d’assurer notre service public dans des conditions qu’aucune société n’accepterait. »

Des discussions seraient en cours avec le préfet Michel Jeanjean pour tenter de restaurer une situation calme et réfléchir au devenir de l’eau et l’électricité de Wallis et Futuna. Fin juillet, suite à un conseil d’administration extraordinaire, EEC avait pris la décision de suspendre ses contrats avec le territoire, estimant ne plus être en mesure d’assurer ses obligations contractuelles.

%%HORSTEXTE:%%
BARBARA LEBLANC

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Classe virtuelle - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS