L'Usine Aéro

Une filiale d'EADS visée par une enquête pour corruption en Arabie Saoudite

Publié le

Le groupe d’aéronautique serait rattrapé par une affaire de pots-de-vin. C’est ce que révèle le Financial Times du 31 mai.

Une filiale d'EADS visée par une enquête pour corruption en Arabie Saoudite © Airbus

Le bureau britannique des fraudes graves (SFO) aurait lancé une enquête visant des présumés pots-de-vin adressés à des responsables saoudiens par une filiale britannique d’EADS, GPT. Deux sources proches du dossier auraient confirmé l’information au quotidien.

Selon le journal, l’enquête qui toucherait le groupe européen d’aéronautique et de défense porte sur un contrat de 2,3 milliards d’euros, décroché par GPT Special Project Management. Il était destiné à fournir des services de communication et d’intranet à la garde nationale saoudienne, qui protège la famille royale.

Mais un ancien salarié de GPT aurait révélé que des voitures de luxe et des bijoux auraient été offerts, ainsi que d’importantes sommes d’argent en liquide venant de comptes londoniens versées à des responsables saoudiens par le biais d'intermédiaires, selon le Sunday Times qui évoquait l’affaire dès le 30 mai.

Pour l’heure, ni EADS, ni le SFO n’ont commenté l’information. Un porte-parole d'EADS à Londres a simplement indiqué que "certaines accusations ont été faites". Le ministère britannique de la Défense, qui coopère avec le SFO dans ce dossier selon la presse, a indiqué "prendre très au sérieux ce genre d'accusations".

Les relations entre le Royaume-Uni et l’Arabie Saoudite sont tendues depuis une affaire en 2006. Le Premier ministre de l’époque, Tony Blair avant ordonné au SFO de cesser d’enquêter sur des accusations d’importants pots-de-vin accordés à un prince saoudien pour l’obtention d’un contrat pour des avions de chasse. Une enquête abandonnée après la menace de Ryad de dénoncer le contrat et de cesser toute coopération dans la lutte contre le terrorisme.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte