Une filiale d'Alstom poursuivie au Royaume-Uni pour corruption

[ACTUALISE] Le directeur du Serious Fraud Office (SFO), l'agence britannique de lutte contre la fraude et la corruption, a annoncé qu'il comptait poursuivre Alstom au pénal au terme de cinq années d'enquête sur des présomptions de corruption.

Partager

Une filiale d'Alstom poursuivie au Royaume-Uni pour corruption

Actualisation du 24 juillet à 14h15 : L'agence britannique de lutte contre la fraude et la corruption a inculpé ce jeudi Alstom Newtork UK, une filiale britannique d'Alstom, de trois délits de corruption et de trois délits de complicité de corruption à l'issue d'une enquête qui a duré cinq ans. Le Serious Fraud Office (SFO) a précisé que les accusations à l'encontre de l'entreprise concernaient de grands projets de transport conduits en Inde, en Pologne et en Tunisie entre juin 2000 et novembre 2006. La première audience dans le dossier aura lieu le 9 septembre

Depuis plusieurs années, l'office anti-corruption britannique (le SFO) enquête sur des cas présumés de corruption au sein d'Alstom. "Des développements importants sont imminents - des poursuites sont imminentes", a déclaré David Green, directeur du SFO, le 23 juillet lors d'une interview accordée à Reuters, ajoutant qu'il était logique que dans un cas comme celui-ci, les accusations soient d'abord portées contre la société avant de viser les individus. Mais, a-t-il ajouté: "Un certain nombre d'individus sont du plus haut intérêt dans cette enquête." Personne n'était disponible dans l'immédiat chez Alstom pour commenter cette information.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

enquêtes au royaume-uni, au brésil et aux états-unis

Cette annonce intervient quatre ans après l'arrestation par le SFO de trois membres du conseil d'administration d'Alstom au Royaume-Uni pour présomption de corruption, de blanchiment d'argent et de faux en écriture. Il y a trois ans, deux d'entre eux - Robert Purcell et Stephen Burgin - ont tenté sans succès de contester la légitimité des enquêtes du SFO. Les autorités de pays tels que les Etats-Unis et le Brésil enquêtent aussi pour savoir si les équipes d'Alstom ont versé des pots-de-vin à des fonctionnaires pour remporter des contrats lucratifs dans des pays comme l'Indonésie, l'Inde et la Chine.

Trois anciens cadres de la filiale américaine d'Alstom dans le Connecticut ont récemment plaidé coupable aux Etats-Unis dans une affaire de corruption en Indonésie. Les déclarations du SFO tombent quelques semaines après un accord de cession de l'essentiel de la branche énergie d'Alstom à General Electric pour 12,4 milliards d'euros. David Green a refusé de dire si le SFO avait ou non contacté directement le conglomérat américain GE.

Avec Reuters (Kirstin Ridley, Juliette Rouillon, Wilfrid Exbrayat)

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS