Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

Une enquête judiciaire ouverte après la contamination à la salmonelle des laits infantiles de Lactalis

Léna Corot , , ,

Publié le , mis à jour le 26/12/2017 À 14H18

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour les chefs de blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui et tromperie aggravée par le danger pour la santé humaine. Lactalis avait annoncé le jeudi 21 décembre le rappel de 720 lots supplémentaires en raison d'un risque de contamination par des salmonelles. Sont concernés la totalité des produits infantiles et nutritionnels fabriqués ou conditionnés dans l'usine de Craon depuis le 15 février 2017.

Une enquête judiciaire ouverte après la contamination à la salmonelle des laits infantiles de Lactalis
Lactalis rappelle l'ensemble des produits fabriqués ou conditionnés dans l'usine de Craon depuis le 15 février 2017.
© Flickr/Jérôme Decq/CC

Vendredi 22 décembre, le pôle santé publique du parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire suite à la contamination par des salmonelles de laits infantiles produits par l'usine de Lactalis à Craon (Mayenne), a indiqué une source judiciaire à  franceinfo le mardi 26 décembre. L'enquête est ouverte pour les chefs de blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui et tromperie aggravée par le danger pour la santé humaine.
 
Ce sont les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP), et ceux de la section de recherches d'Angers qui sont chargés de l'enquête. 35 cas de salmonelloses chez des nourrissons ont été recensés depuis le mois d'août. 
 
Le 21 décembre, Lactalis a rappellé la totalité de ses produits infantiles et nutritionnels fabriqués ou conditionnés dans l'usine de Craon depuis le 15 février 2017, ajoutant 720  lots supplémentaires aux précédents rappels. Sont concernés des produits de la marque Picot (poudres et céréales infantiles), Milumel (poudres et céréales infantiles) et Taranis (mélange d’acides aminés en poudre destinés au traitement de pathologies), liste Lactalis.

Le groupe laitier précise dans un communiqué faire cette en annonce en accord avec les autorités et "en application du principe de précaution". Depuis les premiers rappels en raison de risque de contamination par des salmonelles, Lactalis a effectué des analyses et affirme désormais "qu’une contamination dispersée s’est installée dans l'usine de Craon suite à des travaux réalisés courant 1er semestre 2017". Le 8 décembre, Lactalis a décidé d’arrêter le site de Craon pour mener "un audit drastique et complet."

Un premier rappel début décembre

Cet audit fait suite au premier rappel qui a été fait le 2 décembre suite à la contamination par des salmonelles de jeunes enfants ayant consommé du lait infantile 1er âge issu de produits élaborés sur le même site de production du groupe Lactalis à Craon (Mayenne). Etaient concernés les laits 1er âge Picot SL sans lactose, Pepti Junior sans lactose et Milumel Bio.

Le ministère de l'Economie a ensuite étendu ce rappel le 10 décembre et ordonné la suspension de la commercialisation et des exportations de plusieurs références de produits de nutrition infantile fabriqués depuis le 15 février sur le site de Craon.

Cliquer sur ce lien pour accéder à la liste complète des lots concernés

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus