Economie

Une éclaircie pour l'économie française

Publié le

L'INSEE revoit à la hausse ses prévisions de croissance du PIB français :

+0,3% au premier trimestre 2002 et +0,5% au second (estimé à +0,1% et

+0,4% en décembre 2001).

Le repli des entreprises serait en phase de s'inverser, mais les signes sont trop récents pour parler de forte amélioration à court terme. Les indices indiquent depuis peu une augmentation des stocks et une balance import/export qui serait positive ce printemps.

« C'est le comportement des entreprises qui modèle les évolutions de la croissance », analyse l'INSEE dans sa note de conjoncture intitulée « éclaircie ».

La consommation des ménages, même si elle demeure dynamique, souffre d'un ralentissement des revenus et de la légère progression du chômage ( qui atteindrait 9,2% en juin). L'inflation devrait rester faible (+1,3% en juin) ; le passage à l'euro aurait contribué pour 0,1 point sur l'inflation en janvier. Mais l'INSEE ne s'avance pas sur les conséquences de la fin de la trêve des prix entre la grande distribution et les industriels.

Caroline MIER

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte