Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Une centaine de postes non remplacés à PSA Vesoul

Lucie Thiery , , , ,

Publié le

Parmi les 2 133 postes voués à disparaître dans les usines françaises du groupe PSA en 2017, une centaine concernent l’usine de Vesoul (Haute-Saône).

Une centaine de postes non remplacés à PSA Vesoul © DR

Selon la CGT, qui confirme l’information de France Bleu Besançon, 111 postes ne seront pas remplacés à l’usine PSA de Vesoul (Haute-Saône) l’année prochaine. Ce chiffre s’inscrit dans le plan global "Push to Pass" mis en place cette année par la direction de PSA et voté en juillet 2016 par une majorité des syndicats. Ce plan prévoit de supprimer via des départs volontaires 2 133 postes dans les usines françaises du groupe automobile d’ici 2017. La CGT n’a pas signé cet accord.

Pour le délégué syndical CGT de Vesoul, Alain Sylvestre, ces mesures de réduction d’effectifs pressenties ne sont pas une surprise. "Depuis 2015, la direction centrale s’intéresse à notre usine, nous sentons que nos emplois sont menacés". Sur le papier, aucun licenciement sec n’est prévu. Sur les 111 postes voués à disparaître, 45 correspondent à des départs volontaires et 66 à des départs en retraite.

Deux projets d’externalisation en discussion

Selon un délégué syndical Force ouvrière, c’est l’arbre qui cache la forêt. Sans avancer de chiffre, il précise qu’un nombre beaucoup plus important de suppressions de postes est à prévoir. Ce que confirme le délégué syndical CGT. Deux projets d’externalisation figurent à l’ordre du jour du comité d’entreprise ordinaire qui doit se tenir le 20 octobre à Vesoul. L’un concerne le service de maintenance, l’autre celui du conditionnement. Plus de 230 personnes travaillent au sein de ces services. Quatre équipes, soit une trentaine de personnes, sont affectées à la maintenance et plus de 200 personnes au conditionnement. "Un problème va très vite se poser lors du reclassement des salariés de ces services", s’inquiète Alain Sylvestre. Pour le délégué syndical CGT, si une partie des effectifs sera probablement encouragée à partir à la retraite ou via des dispositifs de départs volontaires, une autre partie pourrait subir un déclassement.

Le site PSA de Vesoul est le magasin du groupe à l’échelle européenne pour la logistique des pièces de rechange et les accessoires. Près de 280 000 références sont conditionnées et distribuées depuis le site vésulien. L’usine produit également des pièces d’équipements intérieurs. Elle emploie 2 540 personnes en CDI et 540 intérimaires.

Lucie Thiery

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle