Une centaine de postes non remplacés à PSA Vesoul

Parmi les 2 133 postes voués à disparaître dans les usines françaises du groupe PSA en 2017, une centaine concernent l’usine de Vesoul (Haute-Saône).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Une centaine de postes non remplacés à PSA Vesoul

Selon la CGT, qui confirme l’information de France Bleu Besançon, 111 postes ne seront pas remplacés à l’usine PSA de Vesoul (Haute-Saône) l’année prochaine. Ce chiffre s’inscrit dans le plan global "Push to Pass" mis en place cette année par la direction de PSA et voté en juillet 2016 par une majorité des syndicats. Ce plan prévoit de supprimer via des départs volontaires 2 133 postes dans les usines françaises du groupe automobile d’ici 2017. La CGT n’a pas signé cet accord.

Pour le délégué syndical CGT de Vesoul, Alain Sylvestre, ces mesures de réduction d’effectifs pressenties ne sont pas une surprise. "Depuis 2015, la direction centrale s’intéresse à notre usine, nous sentons que nos emplois sont menacés". Sur le papier, aucun licenciement sec n’est prévu. Sur les 111 postes voués à disparaître, 45 correspondent à des départs volontaires et 66 à des départs en retraite.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Deux projets d’externalisation en discussion

Selon un délégué syndical Force ouvrière, c’est l’arbre qui cache la forêt. Sans avancer de chiffre, il précise qu’un nombre beaucoup plus important de suppressions de postes est à prévoir. Ce que confirme le délégué syndical CGT. Deux projets d’externalisation figurent à l’ordre du jour du comité d’entreprise ordinaire qui doit se tenir le 20 octobre à Vesoul. L’un concerne le service de maintenance, l’autre celui du conditionnement. Plus de 230 personnes travaillent au sein de ces services. Quatre équipes, soit une trentaine de personnes, sont affectées à la maintenance et plus de 200 personnes au conditionnement. "Un problème va très vite se poser lors du reclassement des salariés de ces services", s’inquiète Alain Sylvestre. Pour le délégué syndical CGT, si une partie des effectifs sera probablement encouragée à partir à la retraite ou via des dispositifs de départs volontaires, une autre partie pourrait subir un déclassement.

Le site PSA de Vesoul est le magasin du groupe à l’échelle européenne pour la logistique des pièces de rechange et les accessoires. Près de 280 000 références sont conditionnées et distribuées depuis le site vésulien. L’usine produit également des pièces d’équipements intérieurs. Elle emploie 2 540 personnes en CDI et 540 intérimaires.

Lucie Thiery

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS