Une carte interactive montre le chemin à parcourir pour atteindre 100 000 points de recharge pour véhicules électriques d'ici fin 2021

Alors que le gouvernement s'est engagé à atteindre 100 000 stations de recharge pour véhicules électriques d'ici fin 2021, une carte interactive montre que la répartition des bornes existantes est déjà très inégale.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Une carte interactive montre le chemin à parcourir pour atteindre 100 000 points de recharge pour véhicules électriques d'ici fin 2021
A part le bassin parisien, le territoire français est encore peu pourvu en bornes de recharge pour véhicules électriques.

La route est encore longue si l'on en croit les données récoltées par Here Technologies. L'éditeur de cartes a publié une carte interactive recensant les bornes de recharge au niveau européen, qui montre le travail à accomplir pour atteindre les 100 000 stations de recharge voulues par le gouvernement à l'horizon 2022. Au-delà de la belle troisième place de Paris obtenue au classement des capitales européennes, la carte questionne la répartition de ces infrastructures au niveau national. Comparé à l'Allemagne, les Pays-Bas ou le Royaume-Uni, le maillage du territoire français semble nettement moins développé et montre une fracture criante entre les grandes villes et les territoires ruraux.

Paris sur le podium des villes européennes

Paris n'aurait pas à rougir en termes d'infrastructures de recharge pour véhicules électriques. Avec 2 284 stations, la capitale et sa banlieue proche se classeraient troisième à l'échelle des villes européennes, loin derrière Amsterdam (3 404 bornes) et surtout Londres (5 900), mais devant Berlin (1 526). L'Allemagne peut néanmoins se targuer de compter quatre villes parmi les 10 premières du classement (Hambourg, Munich et Francfort en plus de Berlin), quand aucun autre ville française n'en fait partie. Il faut aller chercher à la 22e place pour trouver la première, Marseille avec 99 stations, suivie de Lyon (70 bornes) et Toulouse (56 bornes). Le Royaume-Uni compte quant à lui une deuxième ville à la 11e place, Manchester, avec 344 stations.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A LIRE AUSSI

100 000 bornes fin 2021, un objectif ambitieux

Dans son plan de soutien au secteur automobile présenté à l'été 2020, l'exécutif a fixé l'objectif de 100 000 points de recharge d'ici la fin 2021. Six mois plus tard, en janvier, la France ne comptait encore que 29 578 stations de recharge, selon les chiffres de l'ADEME (Agence de la transition écologique). "Même en parvenant à doubler en 2021 le nombre de bornes posées en 2020, la France n’atteindrait que 60 000 unités à la fin 2021. Il faudrait en poser cinq fois plus qu’en 2020 pour attendre l’objectif du contrat stratégique de filière", indiquait Gianluigi Indino, associé chez EY-Parthenon, à l'Usine Nouvelle en février dernier.

Pour tenter de remplir son contrat, le gouvernement compte s'appuyer en partie sur le privé. Paris et Strasbourg ont déjà opté pour des contrats de concession à des acteurs privés – Total dans la capitale, et Engie avec Freshmile en Alsace. Schneider Electric et des distributeurs tels que Bouygues Energies Services et Izivia sont aussi sur les rangs. Mais nul doute qu'en plus d'accélérer le déploiement des bornes, le gouvernement devra se pencher avec application sur la répartition de ces dernières pour ne pas accentuer la fracture territoriale.

A LIRE AUSSI

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS