Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Une campagne pour booster l'affichage Nutri-score des produits alimentaires, encore à la traîne

Coralie Lemke , , ,

Publié le

Vidéo Lancé il y a six mois, le Nutri-score a été adopté par une cinquantaine de marques. Pour booster ce nouveau logo, Santé publique France vient de lancer une campagne. 

Une campagne pour booster l'affichage Nutri-score des produits alimentaires, encore à la traîne
Le Nutri-score comporte cinq couleurs de notation.
© SANTE PUBLIQUE FRANCE

Le Nutri-score ne fait pas une entrée fracassante dans les supermarchés. Six mois après l’entrée en vigueur de ce nouveau système de notation sur la qualité nutritionnelle des aliments, peu de marques ont choisi de franchir le pas. Parmi elles, Fleury Michon, McCain et Bonduelle. Elles sont à ce jour une cinquantaine à s’être enagagées à aposer le nouveau logo coloré sur leurs emballages d’ici à 2019.

Améliorer la santé des Français

Pour booster l’arrivée de cet étiquetage dans les rayons des grandes surfaces, l’agence Santé publique France a lancé cette semaine une campagne destinée à promouvoir ce mode de notation. Avec un éventail de cinq couleurs et une note associée de A à E, le Nutri-score permet de différencier les produits dont les qualités nutritionnelles sont intéressantes des autres plats trop sucrés ou trop gras. Tandis, que le A vert est optimal, le E rouge s’avère être la pire note pour un aliment.

 

 

"Conformément à la législation européenne, son application est facultative et repose sur le volontariat des entreprises. Son adoption par le plus grand nombre serait un progrès important pour améliorer l’alimentation, et donc la santé des Français", rappelle Santé publique France.

Mais cinq grands groupes, Coca-Cola, PepsiCo, Unilever, Nestlé et Mondelez, se sont opposés à cette initiative et veulent lancer leur propre système. Le Nutri-score compte tout de même des alliés dans ses rangs, comme le député Olivier Véran, qui propose de généraliser le Nutri-score à toutes les publicités.

 

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

14/05/2018 - 20h32 -

Les prix vont grimper.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle