L'Usine Energie

Une bouée de sauvetage pour CGG

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Bpifrance soutient le plan de restructuration financière de CGG. La banque publique, qui détient 9,4 % du capital, aimerait qu’il soit adopté lors de l’assemblée générale du 31 octobre. En jeu, le maintien de l’emploi des 1 600 salariés en France, sur 6 000 dans le monde. Le groupe pétrolier spécialisé dans les études géophysiques n’a pas résisté à la chute brutale et durable du cours du pétrole. Il affiche 2,8 milliards de dollars de pertes. Le plan prévoit le passage de CGG sous le contrôle de ses créanciers et une levée de fonds pouvant aller jusqu’à 500 millions de dollars. Les dirigeants de CGG s’engagent à ne pas céder d’actifs significatifs. Un autre actionnaire du groupe, DNCA, qui détient 7,9 % du capital, soutient aussi le plan.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte