Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

DBV Technologies, la biotech française qui combat l'allergie à la cacahuète

Coralie Lemke

Publié le

DBV Technologies a eu le feu vert de l'agence américaine du médicament pour émettre une demande de mise sur le marché pour Viaskin Peanut. Ce patch qui se colle sur la peau permet de désensibiliser les personnes allergiques à la cacahuète.

DBV Technologies, la biotech française qui combat l'allergie à la cacahuète
Viaskin Peanut se présente sous la forme d'un patch à appliquer sur la peau.

Une bonne nouvelle pour la biotech française DBV Technologies. Elle a eu l’aval de l’agence américaine du médicament, la Food and drug administration (FDA), pour étudier sa demande de mise sur le marché de Viaskin Peanut. Ce médicament permet de prévenir les chocs anaphylactiques, caractérisés par des crises d’asthme et des troubles du rythme cardiaque, qui peuvent être fatals.

Eviter les accidents mortels

"La technique la plus utilisée contre les allergies consiste à désensibliser les personnes touchées. Pour les acariens ou le pollen, l’allergène s’administre par voie orale ou en injection. Sauf que pour les arachides, les réactions peuvent être violentes. Nous avons donc mis au point un patch qui se colle sur la peau", explique Pierre-Henri Benhamou, co-fondateur et président de DBV Technologies. Le système immunitaire se rééduque alors peu à peu et s’habitue à la présence de cacahuète. Les réactions en cas d’exposition sont moins violentes qu’avant.

L’idée n’est pas de pouvoir manger des cuillères de beurre de cacahuète sans encombre mais plutôt de se prémunir de réactions graves en cas d’exposition, même minime. Car la reine de l’apéritif se cache dans bon nombre de produits, comme les sucreries mais aussi les sauces ou les plats préparés. "Au bout d’un an, les personnes traitées sont capables de supporter l’équivalent de deux ou trois cacahuètes. Elles sont à l’abri en cas d’exposition accidentelle." Ce pédiatre de formation rapporte que cette allergie concerne 1 million d’enfants en Amérique du Nord et conduit à environ 150 décès chaque année.

Un possible blockbuster

Le feu vert de la FDA intervient après un accident de parcours. "Nous avons mené une étude de phase III. Les résultats étaient très bons dans l’ensemble, mais un critère n’a pas été atteint. On ne savait pas sur quel pied danser. Au final, la FDA a estimé que nous avions satisfait à toutes les exigences." Prochaine étape : envoyer l’ensemble du dossier aux autorités d’ici à la mi-2018. DBV espère obtenir la permission de commercialiser son produit début 2019, afin de le lancer en milieu d’année. Il devrait arriver sur le marché européen un an plus tard.

Viaskin Peanut est pressenti pour devenir un blockbuster, c’est-à-dire un médicament générant plus d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires annuel. Il n’existe pour l’instant aucun médicament similaire sur le marché américain. A la bourse de Paris, le titre DBV Technologies s'est envolé mercredi au moment de l’annonce du feu vert pour la mise sur le marché de son traitement.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle