Une amende de 82 millions d'euros pour Doux, mais sera-t-elle payée ?

Le tribunal administratif de Rennes a confirmé, mercredi 10 avril, l'amende de 82 millions d'euros imputée au groupe volailler Doux qui n'a pas respecté, entre les années 2010 et 2012, les règles européennes en matière de poids en eau des volailles exportées. Reste à déterminer si cette amende sera réellement payée par les éventuels repreneurs.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Une amende de 82 millions d'euros pour Doux, mais sera-t-elle payée ?
Le tribunal administratif de Rennes a confirmé mercredi 10 avril l'amende de 82 millions d'euros imputée au groupe volailler Doux

Le tribunal administratif de Rennes a confirmé, mercredi 10 avril, le bien-fondé de l'amende imputée au groupe Doux (Chateaulin, Finistère). D'un montant de 82 millions d'euros (intérêts de retard compris), elle est la conséquence du non respect par le volailler Doux de la teneur en eau des poulets vendus à l'export entre les années 2010 et 2012. Un contrôle des autorités européennes dans les abattoirs du volailler avait mis au grand jour les pratiques de Doux qui bénéficiait donc indûment de subventions (les restitutions). En chargeant en eau les volailles, Doux en augmentait artificiellement le poids. Dans son jugement, le tribunal administratif de Rennes indique que Doux "a fait peser un risque sur les finances européennes" et "qu'aucun dispositif du règlement communautaire ne prévoit une remise des sanctions même en fonction de la situation financière de l'entreprise".

Liquidation judiciaire

Le groupe Doux a été placé en liquidation judiciaire le 4 avril dernier par le tribunal de commerce de Rennes. Les offres de reprise sont attendues samedi 14 avril, les juges consulaires statueront le 15 mai prochain. Le groupe LDC (Sablé-sur-Sarthe, Sarthe) présente le projet de rachat le plus abouti et structuré puisque l'industriel de la volaille, avec le partenariat de l'homme d'affaires saoudien Al Munajem, est prêt à reprendre 920 des 1 187 salariés de Doux. Des possibilités de reclassement sont prévues pour les salariés non intégré au plan de reprise.

Selon des sources proches du dossier, le problème de l'amende, sur la table depuis de long mois et connu de tous les différents acteurs de la filière, ferait partie des discussions engagées entre LDC, Terrena (l'actuel actionnaire de Doux) et le CIRI - Comité interministériel de restructuration industrielle. LDC ne devrait reprendre que les actifs du groupe Doux -pas le passif-, il ne serait donc pas réellement concerné par le paiement de cette amende réclamée au nom de l'Europe par FranceAgrimer, l'organisme chargé d'appliquer les mesures de la Politique agricole commune.

0 Commentaire

Une amende de 82 millions d'euros pour Doux, mais sera-t-elle payée ?

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

LDC SABLE

DOUX

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS