Une amende à 19,7 milliards d’euros pour Volkswagen en France?

Le journal Le Monde a eu accès au procès-verbal dressé par la répression des fraudes, relatif au scandale des moteurs truqués du constructeur allemand. Selon la DGCCRF, le montant du chiffre d'affaires "frauduleux" lié aux moteurs truqués en France atteint 22,78 milliards d’euros.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Une amende à 19,7 milliards d’euros pour Volkswagen en France?
Volkswagen a déjà dû verser plus de 20 milliards d'euros pour régler les procédures aux Etats-Unis.

La facture du "Dieselgate" pourrait peser très lourd sur les comptes de Volkswagen. Depuis le début de l’affaire des moteurs truqués en 2015, le constructeur allemand a déjà dû essuyer près de 22 milliards de dollars d’amende, soit un peu moins de 20 milliards d’euros, aux seuls Etats-Unis. Le problème, c’est que d’autres procédures sont en cours à travers le monde... et notamment en France.

Depuis février 2016, le groupe Volkswagen y est visé par une information judiciaire pour "tromperie aggravée". Celle-ci a été ouverte sur la base d’un rapport de 24 pages rédigé par la répression des fraudes (DGCCRF), que Le Monde a pu consulter. Dans un article publié le 23 mai, le journal révèle que Volkswagen risque potentiellement en France une sanction à hauteur de 19,73 milliards, si l’on tient compte du contenu du Code de la consommation. Il y est en effet stipulé que le montant maximal de l’amende doit correspondre au maximum à 10% du chiffre d’affaires moyen du constructeur allemand, calculé sur les trois derniers exercices connus au moment des faits. La DGCCRF précise toutefois dans son rapport que l’amende devra être fixée "de manière proportionnée aux avantages tirés de la fraude".

Des avantages à hauteur de 23 milliards d'euros

Concernant justement les bénéfices de Volkswagen engrangés grâce à ses moteurs truqués, les enquêteurs évaluent le "chiffre d’affaires frauduleux réalisé par la vente sur le territoire français des véhicules équipés du moteur de type EA189" à rien de moins que 22,78 milliards d’euros. Par ailleurs, la répression des fraudes estime que Volkswagen a pu réaliser une "économie frauduleuse" de 1,52 milliard d’euros sur trois ans grâce à la mise en place du logiciel sur ses moteurs, permettant au passage et "à moindre coût de passer avec succès les tests d’homologation".

Pour démontrer la fraude, les enquêteurs indiquent dans le rapport avoir demandé à Volkswagen de fournir "le code des calculateurs", ce que le constructeur allemand a refusé. Ils se sont finalement appuyés sur les tests réalisés dans le cadre de la commission Royal. De quoi permettre de conclure que Volkswagen a bel et bien "trompé les consommateurs (…) sur le contrôle réglementaire de l’homologation sur les émissions de polluants".

0 Commentaire

Une amende à 19,7 milliards d’euros pour Volkswagen en France?

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS