Under Armour visé par une enquête sur ses pratiques comptables

BANGALORE (Reuters) - Under Armour a annoncé faire l'objet d'une enquête sur ses pratiques comptables aux Etats-Unis, où l'équipementier sportif est soupçonné d'avoir cherché à enjoliver sa situation financière.
Partager
Under Armour visé par une enquête sur ses pratiques comptables
Under Armour a annoncé faire l'objet d'une enquête sur ses pratiques comptables aux Etats-Unis, où l'équipementier sportif est soupçonné d'avoir cherché à enjoliver sa situation financière. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

Cette enquête, révélée dimanche par le Wall Street Journal, est conduite par le département de la Justice en coordination avec la Securities and Exchange Commission, l'autorité américaine des marchés financiers.

"L'entreprise a commencé à répondre en juillet 2017 à des demandes de documents et d'informations liés principalement à ses pratiques comptables et ses publications afférentes, et l'entreprise est fermement convaincue que ses pratiques comptables et en matière de publication étaient appropriées", a déclaré un porte-parole d'Under Armour dans une déclaration.

Le cours de l'action Under Armour baissait de 13% dans les échanges avant l'ouverture de Wall Street.

Confronté à la vive concurrence de Nike et d'Adidas aux Etats-Unis, l'équipementier basé à Baltimore a annoncé en octobre le départ l'an prochain de son directeur général et fondateur, Kevin Plank, qui sera remplacé par l'actuel directeur d'exploitation, Patrik Frisk.

Under Armour, qui présentait ses résultats lundi, a réduit pour la deuxième année consécutive sa prévision de chiffre d'affaires.

L'entreprise, qui tablait sur une croissance de 3 à 4% de son chiffre d'affaires sur l'exercice fiscal 2019, n'attend plus qu'une progression de 2%.

Sur le troisième trimestre, son chiffre d'affaires a baissé de 1% à 1,43 milliard de dollars et son bénéfice net s'est élevé à 102,3 millions, soit 23 cents par action, contre 75,27 millions (17 cents par action) à la même époque l'an dernier.

D'après les données IBES de Refinitiv, les analystes anticipaient un bénéfice de l'ordre de 18 cents par action avec un chiffre d'affaire à 1,41 milliard.

(Mekhla Raina et Nivedita Balu; Bertrand Boucey et Henri-Pierre André pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS