Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Unanimité pour simplifier l'indemnisation du chômage

Publié le

Emploi-Pro L'unification du régime d'indemnisation du chômage est à l'ordre du jour des négociations de la convention Unedic. Tout le monde est pour simplifier mais chacun à sa manière.

Mettre en place un régime unique d'indemnisation du chômage, tout le monde - gouvernement, syndicats salariés et patronaux - est d'accord. Pourtant, tout le monde ne rêve pas du même régime unique. C'est un des nombreux objets des négociations actuelles sur l'assurance chômage.

Première ligne de démarcation entre l'exécutif et les syndicats. Ces derniers ont regretté dans une déclaration commune le poids joué par le premier. En cause notamment, le discours de Nicolas Sarkozy à Rethel où le chef de l'Etat avait demandé aux partenaires sociaux d'accélérer la négociation sur l'assurance chômage ou les propos du premier ministre, François Fillon, enjoignant à baisser les cotisations chômage.

Si la mise en place d'un régime unique d'indemnisation sera à l'ordre du jour des prochaines discussions, syndicats salariés et patronaux pourraient bien s'opposer assez rapidement. Pour les salariés, la nouvelle indemnisation du chômage devra notamment améliorer la prise en charge des précaires, une revendication de longue date. Les entreprises voudraient, elles, qu'un nouveau système abaisse le coût global de la prise en charge du chômage. L'important sera de ne pas alourdir le coût du travail.

De nombreuses variables à discuter. Ainsi, le Medef a proposé qu'après 6 mois de cotisation des droits soient ouverts à tous, instaurant une proportionnalité entre la durée de cotisation et celle d'indemnisation. Les syndicats ont refusé ses propositions dont les conséquences seraient de réduire le nombre de personnes indemnisées ainsi que la durée d'indemnisation.

A l'inverse, les syndicats de salariés proposent une extension de la couverture chômage : 47% seulement des chômeurs sont actuellement indemnisés. Un régime unique, oui mais qui prennent en compte les intérêts des salariés précaires (intérim, CDD...). Ainsi, FO souhaite une filière unique pourvu que cela permette « une hausse du nombre de chômeurs indemnisés et à la prise en compte du travail précaire ». De son côté, Gabrielle Simon de la CFTC a ainsi indiqué : « une seule filière, une seule formule de calcul d'indemnisation, une seule période de référence ».

Pour cela, la négociation portera sur une pluralité de paramètres : délai pour l'ouverture des droits, durée des droits, taux d'indemnisation... Les négociations à venir risquent d'être longues et peu unitaires...

Christophe Bys

4 régimes pour les chômeurs

Aujourd'hui, il existe 4 formes d'indemnisation du chômage :
- les personnes ayant travaillé au moins six mois au cours des vingt-deux derniers mois peuvent prétendre à une indemnisation de sept mois maximum
- ceux qui ont travaillé au moins un an au cours des vingt derniers mois peuvent toucher des indemnités pendant un an au plus
- vingt-trois mois d'indemnisation sont payés aux salariés ayant travaillé au moins seize mois au cours des vingt-six derniers mois
- enfin les salariés de plus de 50 ans peuvent être indemnisés pendant trois ans, s'ils ont travaillé au moins vingt-sept mois dans les 36 derniers mois.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle