Un wagon de déchets nucléaires a déraillé à Drancy, pas de fuite radioactive

Le 23 décembre vers 16h15, un wagon transportant des matières radioactives a déraillé à faible vitesse alors qu’il circulait à proximité de la gare de triage de Drancy (Seine-Saint-Denis). Aucune fuite radioactive n’est à déplorer, mais élus et habitants font part de leur inquiétude.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Un wagon de déchets nucléaires a déraillé à Drancy, pas de fuite radioactive

Frayeur pour les habitants de Drancy, lundi 23 décembre. Vers 16h15, une sirène a retenti dans le quartier de la gare après le déraillement d’un train. Un wagon transportant des matières radioactives est en effet sorti des rails à faible vitesse. Il s’est alors retrouvé légèrement incliné mais sans se coucher. Très vite, le secteur a été bouclé et les pompiers, équipés de tenues de protection, ont procédé à une série de mesures. Verdict : "il n’y a aucun risque de contamination", a rassuré un porte-parole des pompiers interrogé par Le Parisien.

Deuxième incident en deux semaines

Un incident similaire, impliquant un train transportant des produits chimiques, avait eu lieu il y a une quinzaine de jours. Des milliers de wagons chargés de matières dangereuses travsersent chaque année cette zone très urbanisée. Ce qui provoque la colère des riverains de Drancy, du Bourget et du Blanc-Mesnil. Mais aussi celle des élus. "Pour la population, c'est insupportable de vivre avec ce danger de mort. Cette fois-ci, je veux que le gouvernement se saisisse de ce dossier. Qu'est-ce qu'ils attendent pour réagir, des morts ?", s’est emporté Jean-Christophe Lagarde, le maire UDI de Drancy.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Dans un communiqué, Europe Ecologie Les Verts réclame l’interdiction de la traversée des zones urbaines par ce type de convoi dangereux. "Il s'agit là de déchets transportés dans des zones urbaines denses, sur des voies communes, à proximité de sites Seveso. Le moindre accident peut avoir des effets catastrophiques", alertent dans un communiqué Sandrine Rousseau et Julien Bayou, porte-paroles du parti écologiste. La SNCF évoque de son côté un "incident mineur".

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS