Un Total plus aventurier

Le pétrolier français, chahuté en bourse, présentait sa stratégie, ce lundi 26 septembre, lors d'une journée spéciale dédiée aux investisseurs, à Londres. Une mission simple : rassurer les marchés sur sa capacité à prendre des risques.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Un Total plus aventurier

Depuis mars, Total a perdu plus de 31 % en bourse, alors que Repsol ne reculait que de 22 % et Shell de 12 %. Le troisième pétrolier européen a toujours été pointé du doigt par les analystes et ses concurrents pour une forme de conservatisme dans sa politique d'exploration-production.

Depuis quelques mois, toutefois, le groupe multiplie les annonces : Azerbaïdjan, Guyane Française, Canada… Il s'apprête par ailleurs à mettre en exploitation Pazflor, un champ géant dans le golfe de Guinée, d'ici la fin de l'année.

Pétrochimie et raffinage rapprochés

Pour marquer la naissance d'un Total plus agressif, Christophe de Margerie a annoncé qu'en se basant sur un prix de 100 dollars le baril, il compte accroître sa production de 2,5 % par an sur la période 2010-2015. Pour cela, le français annonce 21 milliards de dollars d'investissement en 2011 dont 10 % dans l'exploration. Cette somme grimpera à 23 milliards en 2012-2014.

En parallèle, Total a annoncé une réorganisation de ses activités aval. D'une part, la pétrochimie et le raffinage, chroniquement déficitaires, seront rapprochés. D'autre part, l'activité de distribution devient indépendante.

Juste avant le week-end, le groupe avait par ailleurs annoncé la reprise partielle de sa production en Libye. Avec ENI, il est l'une des premières compagnies à reprendre pied dans le pays.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS