Un tiers de capacité en plus pour le disque dur

TOSHIBA INAUGURE LA TECHNOLOGIE d'enregistrement vertical des données, qui porte la capacité à 40 Go par plateau de 1,8 pouce.

La technologie d'enregistrement vertical de données sur disque dur sort des labos. Et c'est Toshiba qui va la mettre sur le marché en lançant au Japon, d'ici à avril, deux disques durs de 1,8 pouce offrant respectivement une capacité de 40 et 80 Go, un tiers de plus que les produits classiques les plus denses du marché commercialisés jusqu'ici par la marque japonaise.

Sur ces nouveaux disques, les données sont enregistrées verticalement, à la manière dont on plante des clous sur le plan d'une table. Chaque bit, l'élément de base de l'information numérique, se présente comme un micro-aimant dont l'orientation magnétique est perpendiculaire à la surface du disque. Dans cette disposition, il devient possible de réduire la place qu'il prend - et d'augmenter ainsi la densité d'enregistrement sans risque de détérioration de l'information.

Une densité d'enregistrement record

Dans la technologie d'enregistrement longitudinal classique, les bits sont alignés les uns à côté des autres, avec une orientation magnétique le long de la surface du disque. Pour augmenter la densité d'enregistrement, il faut les serrer un peu plus, ce qui pose des problèmes de répulsion magnétique de nature à détériorer l'information enregistrée.

Toshiba a réussi le développement d'un disque magnétique supportant l'enregistrement perpendiculaire. Le géant japonais a aussi mis au point la tête de lecture-enregistrement ainsi que les technologies nécessaires à l'intégration dans un ensemble miniaturisé. Ainsi le disque dur de 40 Go mesure 5 mm d'épaisseur seulement, et ne pèse que 51 g (8 mm et 62 g pour le modèle de 80 Go à deux plateaux). La densité d'enregistrement atteint le record de 206 Mbit par mm2.

Toshiba prévoit d'appliquer cette technologie à son disque dur de 0,85 pouce, le plus petit produit annoncé jusqu'à présent.

De quoi porter sa capacité entre 6 et 8 Go, contre 4 à 5 Go prévus initialement.

L'idée de l'enregistrement vertical a été proposée pour la première fois il y a près de trente ans par le professeur Iwasaki. Objet de recherche aussi chez Fujitsu, Hitachi, Maxtor ou Seagate, elle se concrétise maintenant au moment où la technique d'enregistrement longitudinal commence à montrer ses limites.

La course à la capacité est relancée

Dans le passé, l'évolution des disques durs suivait une loi de progression similaire à la loi de Moore, qui prévoit un doublement de la capacité tous les 18 mois. Aujourd'hui, les progrès ne sont plus que de 20 à 30 % d'une génération à la suivante. Chez Toshiba, la densité d'enregistrement longitudinal culmine à 133 Gbit/pouce2. Or les spécialistes estiment qu'à partir d'une densité de 100 Gbit/pouce2 apparaissent des problèmes d'instabilité magnétique.

La technologie d'enregistrement vertical se heurte toutefois à des obstacles de fabrication et de coût. Elle implique une couche magnétique plus épaisse, qui nécessite pour sa réalisation des opérations de déposition plus nombreuses. Miniaturiser les cristaux magnétiques et optimiser les procédés de fabrication : tels étaient les deux axes de recherche des industriels. Toshiba ne révèle à ce stade aucun détail, ni sur la technologie ni sur le surcoût éventuel qu'elle entraîne.

LES PERFORMANCES

DISQUES DURS TOSHIBA 1,8 pouce - Capacité : 40 Go par plateau de 1,8 pouce - Vitesse de rotation : 4 200 tr/min - Temps d'accès moyen : 15 ms - Encombrement : 54 x 78,5 x 5 mm (40 Go) et 54 x 78,5 x 8 mm (80 Go) - Poids : 51 g pour le 40 Go et 62 g pour le 80 Go - Résistance aux chocs : 500 g en fonctionnement

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS