Un TGV en peinture

L’usine est immense, les hommes tout petits. Habillés de pied en cap de leur tenue de protection étanche, produit toxique oblige. Dans la cabine de peinture des TGV, l’opération est manuelle et nécessite deux peintres placés de part et d’autre de la voiture. On ne communique alors plus que par gestes - Pascal Guittet, mars 2010

Partager

Pascal Guittet photographe

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS