Un sureffectif de 150 salariés chez Jean Caby

Une consultation a été ouverte auprès des partenaires sociaux par la direction du groupe de charcuterie qui devrait vendre ses deux usines de Lampaul-Guimiliau et Ergué-Gabéric dans le Finistère au groupe la Financière Turenne Lafayette pour qui Jean Caby serait en sureffectif.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Un sureffectif de 150 salariés chez Jean Caby

Les deux usines bretonnes du groupe Jean Caby basées dans le Finistère à Lampaul-Guimiliau et Ergué-Gabéric se partagent 700 emplois. Elles sont spécialisées dans la fabrication de jambons et de produits cuits à base de porcs (lardons notamment). Un projet de cession de ces usines est annoncé, une négociation est en cours avec le groupe La Financière Turenne Lafayette (Paris) déjà propriétaire de Madrange, Paul Prédault et William Saurin.

Un sureffectif de 150 personnes

D'après les estimations de ce groupe, annoncent les syndicats, le sureffectif des deux sites serait de 150 salariés. Actuellement, celui de Lampaul-Guimiliau emploie 500 salariés contre 200 pour l'usine d'Ergué-Gabéric. Une consultation a été officiellement ouverte auprès des représentants du personnel de Jean Caby. La direction ne peut pas le confirmer puisque la procédure est au stade de l'information.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La société Jean Caby est en difficultés, elle perd de l'ordre de 20 millions d'euros par an. Son capital est majoritairement détenu depuis 2012 par l'homme d'affaires Eric Steiner.

Saint-André-lez-Lille épargné

La troisième usine du groupe située à Saint-André-lez-Lille (Nord) ne serait pas concernée par le projet de cession. Elle est spécialisée notamment dans les saucisses cocktails. Ses 360 salariés espèrent l'installation de moyens de production sur un nouveau site, un projet plusieurs fois repoussé ce qui a déclenché en décembre 2013 un mouvement de protestation du personnel.

Stanislas du Guerny

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS