Technos et Innovations

Un supercalculateur fait son arrivée au CNRS

,

Publié le

Une super machine capable de porter le calcul français à 207 teraflops, soit 207 mille milliards d'opérations par seconde. Voici l'appareil dernier cri que va s'offrir le CNRS (Centre national de la recherche scientifique), après avoir conclu un accord avec la société informatique américaine IBM. Le supercalculateur sera installé à l'Idris (Institut du Développement et des Ressources en Informatique Scientifique) à Orsay (Essonne).

Propulsée au premier rang des pays européens en puissance de calcul (hors usages militaires), la France se retrouvera à la troisième place mondiale, derrière les Etats-Unis et l'Allemagne. Ce nouveau supercalculateur est un atout essentiel pour le monde de la recherche en termes d'enjeux économique. Il sera  mis à la disposition de la communauté scientifique, pour les recherches sur le réchauffement climatique par exemple.

Le coût du supercalculateur s'élève à 25 millions d'euros sur quatre ans, maintenance comprise. Financé par les fonds propres du CNRS, il sera livré en février prochain.

Camille Harel

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte