Un statut favorable pour les grands consommateurs de gaz

Affecté par le gaz de schiste et les tensions sur le marché du gaz naturel liquéfié, les gazo-intensifs français (industriels grands consommateurs de gaz) vont bénéficier de mesures techniques et fiscales favorables pour compenser leur perte de compétitivité.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Un statut favorable pour les grands consommateurs de gaz

Attendu depuis plusieurs mois, voté en juillet 2013, le statut de gazo-intensifs a été officiellement annoncé au journal officiel, ce mardi 5 novembre. Il concerne des entreprises "qui utilisent le gaz naturel comme matière première ou source d'énergie et dont l'activité principale est exposée à la concurrence internationale". Cela concerne une cinquantaine d’entreprises en France représentant 4 à 5 % de la consommation de gaz totale. Ils bénéficieront d’un accès privilégié au réseau de gaz et de mesures fiscales favorables.

Ce statut spécifique doit permettre au gazo-intensifs de corriger partiellement deux handicaps. D’une part, il doit compenser le déficit de compétitivité face aux industriels américains. Ces derniers bénéficient, depuis deux à trois ans, de prix de gaz extrêmement faibles grâce à l’exploitation massive du gaz de schiste. Le coût d’approvisionnement est aujourd’hui trois fois plus élevé sur le Vieux Continent qu’en Amérique du Nord.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

D’autre part, il existe un écart croissant de prix du gaz sur les marchés de gros entre le nord et le sud de la France. Il atteint aujourd’hui presque 25 % à la défaveur du sud. Le Nord de la France reçoit son gaz par pipeline, tandis que le sud est majoritairement approvisionné par des méthaniers livrant du gaz naturel liquéfié (GNL). Or le marché mondial du GNL est tendu en raison, entre autres, de la très forte demande du japon depuis l’accident de Fukushima. De plus, la congestion des capacités d’échange entre le nord et le sud du pays empêche de lisser les prix sur l’ensemble du territoire.

Ludovic Dupin

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS