Un site pilote en France pour le projet européen de batteries de voitures électriques

La France accueillera une usine pilote dans le cadre du projet paneuropéen visant à fabriquer des batteries de voitures électriques, impliquant les français PSA et Saft, selon une source du ministère des Finances. L’annonce pourrait être réalisée par Bruno Le Maire ce jeudi 19 septembre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Un site pilote en France pour le projet européen de batteries de voitures électriques
Un projet paneuropéen vise à fabriquer des batteries de voitures électriques

Dans le cadre du projet paneuropéen visant à rivaliser avec la domination asiatique sur le marché des batteries, la France ne sera pas en reste. Elle accueillera une usine pilote dédiée à la fabrication de batteries de voitures électriques, a indiqué une source du ministère des Finances.

La France avait engagé 700 millions d'euros et l'Allemagne offrirait 1 milliard pour ce projet envisageant la création d'usines dans les deux pays, selon cette source. "Il y aura d'abord une usine pilote et ensuite des usines dans les deux pays". Le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, a déclaré aux députés mardi 17 septembre que les projets seraient annoncés jeudi 19 septembre lors de sa rencontre avec son homologue allemand Peter Altmaier à Paris, sans toutefois donner de détails.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A LIRE AUSSI

La France et l'Allemagne ont demandé à la Commission européenne d'autoriser des subventions d'État à un consortium comprenant le constructeur automobile PSA, sa filiale allemande Opel et le fabricant français de batteries Saft, ainsi que Siemens et Manz.

<< Voir notre grande enquête:

A LIRE AUSSI

Difficile de reproduire le succès d’Airbus

Le projet de batteries de voitures électriques vise à répéter le succès d'Airbus, qui a commencé à produire des avions il y a 50 ans en tant que projet paneuropéen bénéficiant d'un soutien public. Toutefois, les efforts visant à reproduire Airbus dans d’autres secteurs, notamment dans le ferroviaire, se sont révélés plus difficiles.

A LIRE AUSSI

L'Union européenne autorise les aides d'État sous certaines conditions dans le cadre de ses règles relatives aux projets importants d'intérêt européen commun (IPCEI). Le commissaire européen en charge de l'énergie, Maros Sefcovic, et le commissaire en charge de la concurrence, Margrethe Vestager, ont manifesté leur soutien à l'initiative relative aux cellules de batterie.

L'Allemagne envisage de soutenir un deuxième consortium de production européen et des accords préliminaires sont attendus dans les prochains mois.


avec Reuters (Leigh Thomas; Édité par Richard Lough et Edmund Blair)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS