Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Un satellite d'Eutelsat perdu dans l'espace

Aurélie Barbaux

Publié le

Lancé par Ariane 5 hier soir, le satellite W3B d'Eutelsat a été déclaré perdu, suite à une anomalie de son système de propulsion. Une journaliste de l'Usine Nouvelle était sur place.

Un satellite d'Eutelsat perdu dans l'espace © eutelsat

"Tout allait pour le mieux hier soir. Et puis, tôt dans la nuit on nous a informé d'une anomalie" raconte Michel de Rosen, PDG d'Eutelsat. Ce dernier préfère ne pas entrer dans les détails techniques laissant le soin à Emmanuel Gave, directeur technique de Thales Alénia Space, d'expliquer: c'est un problème dans l'arrivée d'oxygène. Impossible donc d'amener le satellite de communication sur son orbite.

On s'en doute, l'ambiance est un peu tendue lors du point avec la presse. Les visages un peu fermés. Mais Michel de Rosen veut dédramatiser. Bien sûr le satellite était assuré. Bien sûr les deux satellites en fin de vie que W3B devait remplacer vont assurer leur mission jusqu'au lancement du W3C, déjà commandé et qui doit être lancé mi-2011 par le lanceur chinois Longue Marche. Bien sûr il y a aussi une solution de back-up si à son tour w3c rencontrait un problème. "Nous avons même déjà parlé avec TAS pour commander un W3D !" prévient Michel de Rosen, qui tient aussi à rassurer les marchés: "nous ne modifions pas nos prévisions de résultats pour cette année et les trois ans à venir que nous avions publié en juillet dernier."

C'est grave mais pas catastrophique. L'ancien PDG, Guliano Beretta, présent dans la salle invite même les journalistes à venir avec lui sur les îles du Salut , comme prévu. Dehors c'est lui qui expliquera que c'est une pièce mécanique qui a cassé, alors qu'une heure avant le lancement tout fonctionnait bien.  Mais le responsable de l'assurance a déjà prévenu qu'il n'y aurait probablement pas de litige. C'est rare. "C'est même la première fois pour nous" reconnaît la directrice de communication d'Eutelsat. Mais cela arrive.


À Kourou, Aurélie Barbaux

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle