Un S&P-500 record à Wall Street, Trump fait baisser le dollar

par April Joyner
Un S&P-500 record à Wall Street, Trump fait baisser le dollar
L'indice S&P-500 (+0,2%) a atteint mardi un record en séance à la Bourse de New York et égalé la plus longue séquence haussière de son histoire. L'indice Dow Jones a pour sa part gagné 0,25%. /Photo prise le 21 août 2018/REUTERS/Brendan McDermid

NEW YORK (Reuters) - L'indice S&P-500 a atteint mardi un record en séance à la Bourse de New York et égalé la plus longue séquence haussière de son histoire, à la faveur de résultats d'entreprise une nouvelle fois jugés encourageants et d'une accalmie sur le front commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

Le Standard & Poor's 500, principale référence des investisseurs, a pris 5,79 points (+0,2%), à 2.862,84, après être monté durant la séance à 2.873,23, soit au-dessus de son précédent record à 2.872,87 atteint le 26 janvier. L'indice Dow Jones a pour sa part gagné 63,6 points (+0,25%), à 25.822,29. Le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a grimpé de 38,167 points, soit 0,49%, à 7.859,173.

Le record du S&P-500 a coïncidé avec un autre événement à forte portée symbolique: son cycle actuel de hausse dure désormais depuis 3.452 jours, soit autant que celui qui s'était étiré de novembre 1990 à mars 2000, selon S&P Dow Jones Indices. Ce "bull market", qui s'est traduit par une envolée du S&P-500 de plus de 300% depuis début 2009, devrait donc devenir mercredi le plus long de l'histoire de l'indice.

"Ce qui est remarquable, c'est que même dans cette situation - un nouveau record historique et sur le point de devenir le plus long bull market de l'histoire - il reste de la marge", dit David Kelly, "chief global strategist" chez JP Morgan Asset Management.

La fin du cycle haussier a toutefois paru se profiler après le record de janvier lorsque le S&P-500 a connu une correction en perdant un peu plus de 10% en deux semaines. L'indice de référence des investisseurs a pourtant repris progressivement sa marche vers les sommets, porté par les baisses d'impôts voulues par Donald Trump, qui ont gonflé les bénéfices et libéré des fonds permettant aux entreprises d'augmenter leurs rachats d'actions, et par la vitalité des poids lourds du secteur technologique comme Amazon ou Alphabet.

"Beaucoup de tout cela est dû aux bénéfices", dit Liz Young, stratégiste investissement senior de BNY Mellon Investment Management. "Les valeurs technologiques continuent à jouer un rôle moteur. On s'attendait à ce que cela s'arrête mais ça n'a pas été le cas."

PAS D'ANGOISSE AVANT LES DISCUSSIONS COMMERCIALES USA-CHINE

Près de 80% des entreprises du S&P-500 ont publié des résultats supérieurs aux attentes de Wall Street au titre du trimestre clos en juin, contre un taux habituel de 64%, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Le spécialiste des prothèses Medtronic et le distributeur TJX ont illustré cette tendance mardi en publiant des résultats meilleurs que prévu, ce qui leur a valu de figurer parmi les plus fortes hausses du jour sur le S&P-500 avec des gains respectifs de 5,71% et de 4,72%.

Toll Brothers, groupe de construction résidentielle haut de gamme, a pour sa part bondi de 13,79% à la faveur d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes et d'un relèvement de sa prévision de chiffre d'affaires annuel.

Dans ce contexte, les ratés sont en revanche lourdement sanctionnés. Le groupe de parfums et cosmétiques Coty en a fait l'expérience avec un repli de 7,1% en raison de ventes décevantes.

Malmené depuis que son patron Elon Musk a annoncé début août sur Twitter son intention de le retirer de la cote, le titre Tesla a gagné 4,36%. Morgan Stanley a suspendu sa couverture du titre, donnant ainsi à penser que la banque américaine travaille au financement de cette opération, jugé difficile.

Malgré les records du S&P-500, une ombre continue de planer sur les marchés: les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

Les investisseurs paraissent néanmoins sereins avant les deux jours de pourparlers prévus entre les deux premières puissances économiques mondiales mercredi et jeudi à Washington, même si Donald Trump a dit à Reuters ne pas en attendre grand chose.

Le président américain a aussi déclaré n'être "pas emballé" par la politique de hausse des taux d'intérêt suivie par la Réserve fédérale, ce qui a contribué à affaiblir le dollar.

Le billet vert a perdu 0,7% face à un panier de devises de référence et 0,8% face à l'euro, remonté aux alentours de 1,1570 dollar, au plus haut depuis le 9 août.

(Avec Shreyashi Sanyal à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - ICF LA SABLIERE

Accord-cadre à bons de commandes travaux TCE spécifique PMR Ile de France

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS