Un projet de loi menace les entreprises chinoises cotées aux USA

par Patricia Zengerle
Un projet de loi menace les entreprises chinoises cotées aux USA
La Chambre des représentants a adopté mercredi aux Etats-Unis un projet de loi visant à exclure de la Bourse les entreprises chinoises ne se conformant pas pleinement aux règles américaines en matière d'audit. /Photo prise le 2 décembre 2020/REUTERS/Kevin Lamarque

WASHINGTON (Reuters) - La Chambre des représentants a adopté mercredi aux Etats-Unis un projet de loi visant à exclure de la Bourse les entreprises chinoises ne se conformant pas pleinement aux règles américaines en matière d'audit.

Ce projet, déjà voté en mai à l'unanimité par le Sénat à majorité républicaine et à l'unanimité par la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, devrait être désormais signé par Donald Trump, lui donnant ainsi un outil supplémentaire dans son conflit contre la Chine avant son départ de la Maison blanche.

Le "Holding Foreign Companies Accountable Act" interdit aux entreprises étrangères d'être cotées sur les marchés boursiers américains si elles n'ont pas respecté les règles d'audit du US Public Accounting Oversight Board pendant trois années consécutives.

Le projet de loi, même s'il concerne tous les pays, vise particulièrement les entreprises chinoises cotées aux Etats-Unis comme les groupes de commerce en ligne Alibaba et Pinduoduo ou encore le géant du pétrole PetroChina.

Le sénateur démocrate Chris Van Hollen, qui a co-rédigé le projet de loi avec le sénateur républicain John Kennedy, a déclaré dans un communiqué que les investisseurs américains "avaient été floués après avoir investi dans des entreprises chinoises ayant apparemment pignon sur rue mais qui ne sont pas tenues de respecter les mêmes normes que les autres sociétés cotées en Bourse".

Selon John Kennedy, la Chine utilise les Bourses américaines pour "exploiter" les Américains. "La Chambre s'est jointe au Sénat pour rejeter un statu quo toxique", a-t-il souligné dans un communiqué.

Le projet de loi oblige également les entreprises cotées à indiquer si elles appartiennent ou sont contrôlées par un gouvernement étranger.

L'American Securities Association a salué l'adoption du projet de loi, estimant qu'il était nécessaire de protéger les Américains des "sociétés frauduleuses contrôlées par le Parti communiste chinois".

L'ambassade de Chine à Washington n'a pas réagi dans l'immédiat. La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a déclaré avant le vote du projet de loi qu'il s'agissait d'une politique discriminatoire qui opprime politiquement les entreprises chinoises.

"Au lieu de mettre en place des couches de barrières, nous espérons que les Etats-Unis pourront offrir un environnement équitable et non discriminatoire aux entreprises étrangères pour investir et opérer aux Etats-Unis", a-t-elle ajouté, au cours d'une conférence de presse.

(Avec Alex Alper à Washington et Alun John à Hong Kong; version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

78 - Versailles

Gestion/exploitation du service « distribution multimédia à l'attention des visiteurs ». Lot 2

DATE DE REPONSE 17/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS