Un projet d’usine d’hydrogène vert à Port-Jérôme

La société parisienne H2V Product a présenté mardi 6 juin son projet d’usine de production d’hydrogène "vert" sur la zone pétrochimique de Port-Jérôme-sur-Seine, entre Le Havre et Rouen (Seine-Maritime). Le projet représente 450 millions d’euros d’investissement. L’usine pourrait être opérationnelle en 2022 et employer à terme 180 salariés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Un projet d’usine d’hydrogène vert à Port-Jérôme
Le projet s'installera sur la zone pétrochimique de Port-Jérôme-sur-Seine ( Seine-Maritime).

La société H2V Product, filiale de la société d’investissement Samfi Invest installée à Caen (Calvados), a annoncé mardi 6 juin à Lillebonne (Seine-Maritime) son intention d’acquérir 27 hectares sur la zone pétrochimique de Port-Jérôme-sur-Seine (Seine-Maritime) pour construire et exploiter une usine de production d’hydrogène "vert".

L’usine qui sera voisine des installations d’Air Liquide, représente un investissement prévisionnel de 450 millions d’euros, a indiqué Lucien Mallet, le président de H2V Product et fondateur d’Eole-RES. Elle devrait employer à terme 180 salariés et pourrait être opérationnelle en 2022 si l’Etat accorde les décrets d’application requis pour la fabrication de méthane en France. Lucien Mallet a évoqué l’hypothèse d’un doublement de l’usine d’ici 2030 avec 500 emplois.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’usine produira de l’hydrogène "vert" par électrolyse de l’eau moyennant une grosse consommation d’électricité (puissance nécessaire 500 MW) mais sans CO2, par opposition à l’hydrogène "gris" obtenu par reformage du méthane à la vapeur avec un coût énergétique plus faible et une production importante de CO2.

Combiné à du CO2 – acheté à Air Liquide – l’hydrogène "vert" produit par H2V Product donnera du méthane (CH4) qu’H2V Product vendra à des clients industriels. L’usine devrait utiliser et transformer environ 100 000 tonnes de CO2 par an et commercialiser environ 435 000 MWh de méthane.

Electrolyseurs achetés en Norvège

"L’hydrogène "gris" est arrivé sur le marché il y a 40 ans ; il n’est pas cher actuellement mais la taxation du CO2 va lui faire perdre son avantage en termes de prix, explique Lucien Mallet. La taxe sur le carbone va amener les pétroliers et les raffineurs à acheter des produits moins polluants."

La nouvelle usine sera financée par Samfi Invest qui dispose de 120 millions d’euros d’actifs industriels et a développé à ce jour 1000 MW dans l’éolien. "Le projet d’usine d’hydrogène vert sera financé sur fonds propres et endettement. Il devrait s’amortir sur vingt ans", a expliqué Alain Samson, le président-fondateur de Samfi Invest et, par ailleurs, Pdg du groupe de transport Malherbe de Caen. La moitié de l’investissement va concerner l’outil de production et en particulier le parc de d’électrolyseurs qui sera acheté à un fabricant norvégien, l’autre moitié de l’investissement portera sur le poste électrique et les infrastructures d’injection de gaz.

Pour ce projet d’usine d’hydrogène Vert, H2V Product a reçu le soutien de la communauté d’agglomération Caux Seine Agglo et de l’Agence de développement de la région Normandie.

Au-delà de l’usine de Port-Jérôme-sur-Seine, l’objectif de H2V Product est "d’équiper l’ensemble du territoire national en usines d’hydrogène vert", soit six autres projets d’usine, dont une à Dunkerque (Nord). "Notre ambition est d’avoir sept usines sur le territoire français, pas dans la pampa, mais dans des zones où l’on produit de l’essence", ont expliqué Lucien Mallet et Alain Samson.

Claire Garnier

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS