Un projet d’usine d’engrais bio à Meknès

Éléphant Vert, une société à but non lucratif dépendant de la Fondation suisse Antenna Technologies, basée à Genève,  prévoit d’investir 23 millions d'euros sur 3 à 4 ans dans une usine de fabrication de biofertilisants et de biopesticides à Meknès dans le nord du Maroc, sur le parc agroindustriel Agropolis. L’installation devrait s’étendre sur une surface de 10 ha.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Un projet d’usine d’engrais bio à Meknès

Selon Denis Von Der Weid, directeur d’Antenna Technologies, contacté par L’Usine Nouvelle, le lancement effectif du projet dépendra du résultat des négociations en cours avec les partenaires financiers, avec l’objectif d’un début de production cette année. Le volume de la production annuelle (chiffré en dizaines de milliers de tonnes) ainsi que les retombées sur l'emploi dépendront des conditions de déploiement du projet ainsi que des conditions du marché.

Faire du Maroc un pays producteur de biofertilisants

L'enjeu est de faire du Maroc un pays producteur de biofertilisants et de biopesticides et d’améliorer les pratiques et rendements agricoles dans une optique de développement durable centrée sur les petites exploitations familiales.

A cet effet, cette société va s’appuyer sur un procédé de fabrication de biofertilisants valorisant les déchets agricoles locaux par compostage. Ce procédé, développé par l’ONG a recours à un mélange de souches microbiennes qui permet d’obtenir des engrais biologiques aux performances comparables aux engrais conventionnels, selon Antenna.

Pour rendre ce projet possible, outre ses développements internes, la Fondation Antenna doit s’appuyer sur des partenariats avec la Moroccan Foundation for Advanced Science Innovation and Research (MASCIR) et l'université de Meknès.

Nasser Djama


Agrandir le plan

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS