Un pont en eau

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Un pont en eau
Entre les becs verseurs de deux récipients, un pont flottant… en eau. Il assure le passage dans les deux sens. Ce phénomène, créé par une forte différence de potentiel électrique entre les deux réservoirs, observé dès 1893, continue d’intriguer les physiciens. L’univer­sité technique de Graz (Autriche) vient de montrer qu’il pouvait servir à fabriquer une sorte de batterie à l’eau pure. Car le pont permet de créer deux volumes d’eau chargés électriquement (l’un positif, l’autre négatif), que l’on peut isoler en interrompant le passage. Le pont en eau pourrait aussi servir à fabriquer de nouveaux agents acides ou basiques et à mettre en contact des substances dans des procédés chimiques. 
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte