UN PLAN OBAMA POUR RIEN ?

Pour relancer l'économie, Barack Obama mise sur les infrastructures. Son plan pour l'emploi, présenté la semaine dernière, prévoit de consacrer 100 milliards de dollars au financement de projets d'infrastructures. Le reste de ce nouvel effort de relance de 447 milliards de dollars servira à prolonger des mesures de soutien aux ménages et aux entreprises déjà existantes. Barack Obama espère ainsi créer 2 millions d'emplois en finançant des travaux de réparation de routes et d'aéroports et en rénovant 35 000 écoles vétustes. L'effort est loin d'être inutile. Selon l'association américaine des ingénieurs de génie civil, le mauvais entretien des infrastructures de transport coûterait chaque année 130 milliards de dollars à l'économie américaine. Sauf que... il y a peu de chance que ces mesures soient adoptées par le Congrès. L'an passé, à la même époque, le président américain avait déjà proposé d'investir 50 milliards de dollars dans les infrastructures et de créer une banque des infrastructures. Un plan resté lettre morte.

Partager

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement