Un plan de 20 milliards d’euros pour la fibre

A Clermont-Ferrand, le Président de la République, François Hollande, a confirmé que 20 milliards d’euros seraient alloués au déploiement de la fibre optique. Objectif : une couverture nationale en 2023.

Partager
Un plan de 20 milliards d’euros pour la fibre

C’est à Clermont-Ferrand que le Président de la République a présenté son plan très haut débit, en partie dévoilé quelques heures plus tôt par le premier ministre Jean-Marc Ayrault. Alors que le précédent gouvernement avait alloué 4,5 milliards d’euros au projet, ce sont près de 20 milliards que le gouvernement Hollande met sur la table pour un raccordement de tous les foyers français à la fibre en 10 ans (avec une étape intermédiaire fixée à la fin du quinquénat pour que la moitié des français soient raccordés). Le gouvernement s’est a priori appuyé sur les mesures de l’ARCEP (Autorité de régulation des télécommunications électroniques et des postes) qui avait évalué fin 2011 à 21 milliards d’euros, mais sur 15 ans, l’investissement nécessaire au raccordement de l’ensemble de la population.

Si François Hollande veut accélérer le mouvement, il présente un montage financier semblable à celui établi par le précédent gouvernement. A priori, un tiers de l’investissement (un peu plus de 6 milliards d’euros) sera demandé aux opérateurs dans les zones denses, un autre tiers sera financé par eux et les collectivités locales dans les zones moins denses et un dernier tiers, en zone peu dense, sera financé par l'Etat et les collectivités locales. L’argent public proviendra des 20 milliards d’euros (issus de la hausse du plafond du livret A). Il parviendra aux collectivités locales sous la forme de prêts à long terme, pour le développement des infrastructures : transport, eau, assainissement, mais aussi très haut débit.

Ca coince du côté des collectivités locales

C’était pourtant là que le bât blessait côté collectivités locales. "Il faut être inégal pour être juste", déclarait l’an dernier à l’Usine Nouvelle, Gilles Quinquenel, président de Manche Numérique. En un mot : il aurait fallu une péréquation pour que les trois grandes parties prenantes (Etat, collectivités locales et opérateurs) paient leur écot sur l’ensemble du territoire Sans que l’on connaisse encore en détail la répartition des fonds, il semble en effet que les opérateurs n’aient toujours pas d’obligation forte de déploiement ailleurs que dans les zones déjà rentables pour eux.

Le secteur des télécoms, en situation difficile, aura aussi certainement apprécié la promesse du Président : "Nous avons besoin d'un cadre clair pour les opérateurs télécoms, et notamment de stabilité. Il n'y aura donc aucun prélévement supplémentaire sur les opérateurs affecté à des investissements dans le très haut débit " a promis le président. Ce qui décevra le secteur culturel, qui espère régulièrement profiter de nouvelles taxes sur les télécoms... En revanche, Stéphane Richard, le PDG d’Orange qui appelait ce mercredi 20 février au matin de ses voeux, lors de la publication des résultats du Groupe, "que le nouveau plan très haut débit ne grève pas les capacités d’investissements des opérateurs ", a été entendu. Mais pas sûr que les annonces de ce jour calment "l‘activisme des collectivités locales" comme Stéphane Richard l’a aussi espéré ce matin.

A noter enfin que le très haut débit rime toujours uniquement (pour l’instant ?) avec fibre optique. Pas un mot sur la 4G mobile.

Emmanuelle Delsol

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lille

Sécurité d'un événement et des personnes.

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS