Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Un plan américain de 430 millions de dollars pour développer le calcul exaflopique

, , , ,

Publié le

Avec le soutien du bras armé de la recherche militaire aux Etats-Unis, IBM, Intel, AMD, Nvidia, Cray et HPE lancent un plan de 430 millions de dollars dans le calcul intensif. Objectif : accélérer le passage au calcul exaflopique.

Un plan américain de 430 millions de dollars pour développer le calcul exaflopique
Supercalculateur Titan, actuellement le plus puissant aux Etats-Unis

Conserver le leadership américain dans le calcul intensif. C’est le sens de l’initiative lancée par la Darpa, le bras armé du département de la défense dans la recherche avancée, avec six grands industriels de l’électronique et l’informatique : IBM, Intel, AMD, Nvidia, Cray et Hewlett Packard Entreprise (HPE). Elle représente un investissement de 430 millions de dollars sur 3 ans, dont 258 millions financés par la Darpa. Objectif : accélérer le développement du calcul exaflopique dans le matériel, le logiciel et les applications.

Course mondiale aux exaflops

Aujourd’hui, le calcul intensif se situe dans l’ère petaflopique avec une puissance de calcul allant jusqu’à quelques dizaines de petaflops (1 petaflop vaut 1 million de milliards d’opérations en virgule flottante par seconde). Le monde entier prépare l’avènement de l’ère exaflopique où la puissance de calcul se comptera en exaflops (1 exaflops vaut 1000 fois 1 petaflops).

Les Etats-Unis ont longtemps dominé le secteur tant par le nombre des machines que par la puissance de calcul installée dans leurs laboratoires nationaux de recherche. Mais la Chine est en train de les rattraper très vite. L’Empire du Milieu détient déjà les deux supercalculateurs les plus puissants dans le monde, et talonne de près l’Oncle Sam tant en nombre de machines qu’en puissance installée de calcul. Actuellement, Titan est le supercalculateur américain le puissant. Signé Cray, il est installé au laboratoire national du département de l'énergie à Oak Ridge, dans le Tennessee. Il se place quatrième dans le dernier Top500, le classement des 500 supercalculateurs les plus puissants au monde.

Etre les premiers en 2021

L’ambition du plan de la Darpa est de mettre l’accélérateur afin d’éviter aux Etats-Unis d’être détrônés par la Chine. L’objectif est d’aider les industriels américains à livrer le premier supercalculateur exaflopique au monde à l’horizon 2021.

Ridha Loukil

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle