Economie

Un oeil sur le monde : Quand Ganesh débranche

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

L'électricité est unprérequis au dynamisme de l'économie indienne,avec une demande quibondit de 6 à 8 % par an.

Bien que le dieu Ganesh soit parfois bleu, la fée électricité ne figure pas au panthéon hindou. De toute façon, lors du black-out qui a frappé l'Inde fin juillet, chacun de Delhi à Kolkata savait que cette panne n'avait rien à voir avec la cosmogonie, mais tout avec l'impéritie des hommes et de leur gouvernement. Dans un pays que John Galbraith qualifia « d'anarchie qui fonctionne », le secteur électrique ne suit pas ce théorème. La panne qui a touché 650 millions de personnes symbolise même les dysfonctionnements du pays en matière d'infrastructures. En Inde, un quart de la population n'a pas accès à l'électricité. Pour les autres, ménages ou entreprises, les délestages font partie du quotidien, faisant la fortune des vendeurs d'onduleurs et autres générateurs. Ainsi, si le blackout a[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte