Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Un nouvel abattoir pour le Centre-Ouest

, , ,

Publié le

Une nouvelle coopérative indépendante d'éleveurs vient de se doter d'un abattoir pour les circuits courts. Supérieur à 3 millions d'euros, l'investissement est soutenu par les collectivités locales.

Un nouvel abattoir pour le Centre-Ouest © C. Raimbault, Conseil Départemental Indre-et-Loire.

Un nouvel abattoir entre progressivement en service à Bourgueil (Indre-et-Loire), entre Angers et Tours, depuis le début de l'été. Le propriétaire est la coopérative Abattoir Bourgueillois Service, composée de plus de deux cents actionnaires, dont 150 éleveurs. Le tour de table comprend également un négociant indépendant en viandes, Gallais, et plusieurs franchisés du réseau Super U.

L'investissement industriel a été réalisé en deux temps. La communauté de communes de Bourgueil a porté l'immobilier, pour environ deux millions d'euros. La société a financé les machines et le process industriel pour plus d'un million d'euros. Plusieurs collectivités locales, dont le Conseil départemental d'Indre-et-Loire, ont soutenu cet investissement.

Il s'agit d'un abattoir multi-espèces, s'approvisionnant dans un rayon d'une centaine de kilomètres autour du site de production, soit une demi-douzaine de départements allant de la Sarthe à la Vienne sur l'axe nord-sud et du Loir-et-Cher au Maine-et-Loir d'est en ouest. Sa capacité de production maximale atteint 700 tonnes, soit le triple de l'ancienne installation. "Aucun industriel ne voulait investir dans ce secteur, ce qui handicapait la production de proximité pour les artisans bouchers d'une vaste zone de chalandise", explique Yann Prouteau, directeur de l'abattoir.

La nouvelle usine ne comprend pas d'innovation technologique à proprement parler, mais elle s'appuie sur une somme de bonnes pratiques, comme la récupération de chaleur des chambres froides ou encore des sas mieux équipés pour étourdir les animaux plus rapidement.

Cet abattoir, qui devrait être complétement opérationnel d'ici la fin de l'année, emploie six salariés. L'effectif devrait doubler d'ici 2017.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle