Quotidien des Usines

Un nouveau site de plus de 20 000 m² couverts pour Omniphar

, , , ,

Publié le

Spécialiste de la parapharmacie en ligne, Omniphar quitte L'Union, dans l'agglomération toulousaine, pour un nouveau site, beaucoup plus vaste, sur la commune voisine de Montrabé (Haute-Garonne). Une première tranche de plus de 3 millions d'euros d'investissements est engagée.

Un nouveau site de plus de 20 000 m² couverts pour Omniphar
La zone de préparation des commandes sur le nouveau site d'Omniphar à Montrabé.
© Marina Angel

Plus connue sous le nom de son site internet de e-commerce, SantéDiscount, spécialisé dans la vente en ligne de produits de parapharmacie, la société Omniphar accélère sa stratégie de développement. Trop à l'étroit sur son site historique de L'Union (Haute-Garonne), où elle disposait d'à peine 2 000 m² de locaux, elle vient de s'installer sur un site laissé vacant par une ancienne usine d'équipements électriques, à Montrabé, toujours en banlieue nord-est de Toulouse.

Le changement d'échelle est significatif : le nouveau site dispose de 1 000 m² de bureaux et de 20 000 m² de bâtiments industriels, sur un terrain d'un peu plus de 10 hectares. Dans un premier temps, une première tranche d'investissements, de plus de 3 millions d'euros, est engagée pour réaménager un premier tiers des surfaces, avec une soixantaine de recrutements à la clef. D'autres investissements devraient suivre.

Nouveaux développements à l'international

Le déménagement est effectif depuis quelques semaines. "Une vingtaine de recrutements ont été concrétisés depuis février 2017 et une quarantaine d'emplois supplémentaires seront créés d'ici fin 2017", précise Loïc Lagarde, directeur général de la société. Créée en 2008 par deux pharmaciens, Omniphar connaît une très forte accélération de ses activités depuis 2014. Produits de dermocosmétique, produits d'alimentation et d'hygiène pour bébé, crèmes solaires, compléments alimentaires... En quelques années, les contrats se sont multipliés. La société annonce des accords commerciaux avec plus de 500 laboratoires et affiche pas moins de 25 000 références produits.

Dans la foulée du lancement de son premier site sur la France, le concept de SantéDiscount a été dupliqué à l'international, sous la marque Sanareva, en Italie, en Espagne et en Grande-Bretagne. "Nous prévoyons deux nouveaux déploiements en 2017, au Portugal et en Russie", souligne Loïc Lagarde. Tous les sites sont gérés à partir de l'agglomération toulousaine, où sont également concentrés les équipes commerciales et de développement informatique et les activités de stockage, de préparation des commandes et d'expédition.

Attirer de nouveaux acteurs du e-commerce

L'ambition de Omniphar est aussi de créer sur ce nouveau site de Montrabé un campus dédié au développement du e-commerce sur l'agglomération toulousaine. "Nous souhaitons développer de nouvelles filières de formation pour répondre à nos propres besoins et nous disposons aussi de réserves foncières suffisantes pour accompagner l'implantation sur ce site de nouveaux acteurs du e-commerce", explique Loïc Lagarde. L'idée est de favoriser la mutualisation de services et d'infrastructures. Une association, baptisée E-commerce 31, est en cours de constitution pour chapeauter ces nouveaux projets.

Omniphar, qui emploie à ce jour une centaine de salariés, a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros, contre 15 millions d'euros réalisés en 2015. La société table sur plus de 50 millions d'euros pour 2017 et sur 100 millions d'euros à l'horizon 2019.

Marina Angel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte