L'Usine Agro

Un nouveau scandale sanitaire lié à la viande de cheval ?

Sylvain Arnulf

Publié le

Un trafic de viande de cheval a été mis à jour dans l'Est de la France. L'ampleur de la fraude, pilotée par un réseau mafieux belge, n'est pas encore connue.

Un nouveau scandale sanitaire lié à la viande de cheval ? © D.R.

Nouvel épisode dans le scandale de la viande de cheval ? Une enquête est ouverte après la découverte d'un trafic de chevaux de selle écoulés dans la filière alimentaire dans l'Est de la France. Un "réseau mafieux belge" serait parvenu "à contourner frauduleusement notre réglementation sanitaire" en rachetant à des centres équestres ou des propriétaires privés des chevaux de selle pour les faire abattre après avoir falsifié leurs carnets de santé, indiquent la Coordination rurale (CR, un syndicat agricole minoritaire) et la Fédération nationale des éleveurs professionnels d'équidés (FNEPE) citées par l'AFP.

enquête ouverte

Selon Jacques Largeron, président de la FNEPE, le trafic aurait été découvert dans l'abattoir d'Alès (Gard). Des abattoirs à Pézenas (Hérault) et Valenciennes (Nord) seraient également concernés. Le problème, outre la fraude, est que "les trois-quarts des chevaux de selle ont reçu un traitement médicamenteux qui les rend impropres à la consommation humaine".

Le Ministère de l'agriculture confirme qu'une enquête a été ouverte pour identifier les auteurs de cette fraude, dont l'ampleur est pour l'heure inconnue.

besoin d'une traçabilité à l'échelon européen

La FNEPE et la CR estiment que "pour lutter contre ces mafias, il est urgent qu’un système de traçabilité infaillible soit imposé à tous les pays de l'UE et ce, à tous les maillons de la filière (étiquetage du producteur au consommateur). La France ne peut à elle seule faire figure de bonne élève en UE si des pays voisins se montrent plus laxistes".

Après les premiers épisodes du "Horsegate", la Commission européenne s'était engagée à mettre en place un fichier d'identification unique et centralisé des équidés dans l'Union européenne. Ce fichier n'a toutefois toujours pas été créé.

Réagir à cet article

3 commentaires

Nom profil

09/09/2013 - 12h21 -

On vous explique justement dans l'article le danger sanitaire: "les trois-quarts des chevaux de selle ont reçu un traitement médicamenteux qui les rend impropres à la consommation humaine"
Amortissez votre abonnement, lisez les articles 7 fois avant de commenter ;-)
Répondre au commentaire
Nom profil

30/08/2013 - 09h57 -

mais qu'attend-on?... pour faire rembourser la viande de cheval par la sécurité sociale ?
Répondre au commentaire
Nom profil

30/08/2013 - 09h55 -

Le scandale, si scandale il y a (j'appellerai ça plutôt une affaire) est pas un scandale sanitaire mais bel est bien une simple affaire de fraude.
Que je sache, la sécurité des consommateurs n'est pas en question, c'est simplement une tromperie qui n'est pas sanitaire mais économique.
Merci à l'UN d'être un tout petit peu plus rigoureux que la "presse à scandale", c'est la condition sine qua non de mon abonnement.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte