Un nouveau "risque potentiel" détecté sur le 737 MAX

La remise en service du 737 MAX de Boeing pourrait être encore retardée. Aucune date officielle n'a été communiquée mais le gendarme aérien américain a signalé le 26 juin un nouveau "risque potentiel" sur l'avion.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Un nouveau
Cette révélation de la FAA suggère que le retour dans le ciel du 737 MAX n’est pas encore acquis.

La remise en service du 737 MAX n’est pas pour tout de suite. Mercredi 26 juin, le régulateur aérien américain (la FAA, Federal Aviation Administration) a rapporté l’existence d’un “risque potentiel” sur l’appareil de Boeing. L’avion best-seller de l’avionneur américain est cloué au sol depuis le mois de mars, après avoir été impliqué dans deux accidents aériens ayant provoqué la mort de 346 personnes.

"Un risque potentiel que Boeing doit atténuer"

La FAA indique dans un communiqué qu’elle “a récemment découvert un risque potentiel que Boeing doit atténuer". Boeing travaille déjà à la mise à jour du logiciel anti-décrochage MCAS, un système au centre des discussions après les crashs d’octobre 2018 et de mars 2019 sur les vols Lion Air et Ethiopian Airlines. Début juin, le groupe américain a également signalé l’existence d’un nouveau défaut sur une pièce de certains appareils 737 NG et 737 MAX.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le gendarme aérien ne précise pas la nature de ce problème mais l’avionneur a apporté des précisions dans un communiqué : "Boeing est d'accord avec la décision et la requête de la FAA et est en train de travailler sur le logiciel en question. Résoudre ce problème va réduire la charge de travail du pilote en tenant compte d’une source potentielle de mouvement non commandé du stabilisateur”.

Le vol test du 737 MAX, pas avant le 8 juillet

Cette révélation de la FAA suggère que le retour dans le ciel du 737 MAX n’est pas encore acquis. Boeing n’a pas publié de calendrier officiel pour sa remise en service mais plusieurs commentateurs semblent croire à une réapparition relativement rapide. “Les chances que l’avion revole avant la fin de l’été sont à mon avis élevées”, avait déclaré le directeur général de Safran lors d’un entretien avec L’Usine Nouvelle. En mai, des sources de Reuters évoquaient même le mois de juin.

Selon plusieurs médias américains, ce risque signifie que le nouveau vol test du 737 MAX n’aurait pas lieu avant le 8 juillet. Après cet essai, la FAA aurait encore besoin de deux à trois semaines pour examiner les performances de l’avion.

Dans son communiqué, la FAA balaye les questions de calendrier : “La FAA lèvera l’ordre d’interdiction de l’avion quand nous estimerons qu’il est prudent de le faire.” “La FAA suit un processus minutieux, pas un calendrier prédéfini”, ajoute l’autorité.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS