Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Un nouveau patron pour Lafarge

Publié le

Le conseil d'administration du groupe cimentier a nommé hier Bruno Lafont président-directeur général. Il succède à Bertrand Collomb qui reste administrateur.

Un nouveau patron pour Lafarge

Une succession en douceur. Réuni jeudi 3 mai, le conseil d'administration de Lafarge a officialisé le remplacement de Bertrand Collomb par Bruno Lafont à la tête du groupe. Ce passage de flambeau, qui était préparé depuis plusieurs années, couronne une longue carrière chez Lafarge.

Diplômé de l'école des Hautes Etudes Commerciales (HEC 1977) et ancien élève de l'Ecole Nationale d'Administration (ENA 1982), Bruno Lafont a débuté chez le cimentier en 1983 comme auditeur interne.

Nommé en 1994 directeur général adjoint Finance du groupe, il rejoint le comité exécutif et conduit l'offre publique d'achat sur le britannique Redland.

Quatre ans plus tard, il est nommé directeur général adjoint du groupe en charge de l'activité Plâtre. « Sous son action, cette activité voit son chiffre d'affaires doubler et sa présence géographique passer de 12 à 25 pays », relève le groupe sur son site Internet.

En 2003, Bruno Lafont est promu directeur général délégué et devient finalement le dauphin de Bertrand Collomb en janvier 2006, en accédant au poste de directeur général de Lafarge. A cette fonction, il a notamment réussi la prise de contrôle de la filiale Lafarge North America, lancé un plan de réduction des coûts de 400 millions et cédé la branche toiture qui plombait les résultats.

Une action saluée par le conseil d'administration de Lafarge pour qui « Bruno Lafont a donné toute la mesure de son talent dans ses fonctions de Directeur général du Groupe ». Reste désormais à confirmer en tant que numéro un. Les bons résultats du premier trimestre 2007 ne peuvent que le conforter (voir notre article), mais la menace d'une OPA n'est pas écartée. Le cimentier mexicain Cemex notamment est souvent évoqué comme un prédateur potentiel. Par ailleurs, les intentions du milliardaire belge, Albert Frère, qui détient près de 17% du capital de Lafarge sans avoir de siège d'administrateur, restent floues.

Pour lutter, le nouveau patron mise sur la croissance, particulièrement dans les pays émergents. Bruno Lafont y prévoit un programme de construction de 40 millions de tonnes de capacité supplémentaires d'ici à 2010.

Un programme de développement conforme aux attentes de Bertrand Collomb. Le désormais ex-PDG de Lafarge témoigne dans le communiqué du groupe : « La relève est assurée et je suis heureux de passer le témoin à Bruno Lafont. Il a toutes les qualités pour conduire notre Groupe vers de nouveaux succès dans un monde toujours en mouvement. »

Bertrand Beauté

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle