L'Usine Aéro

Un nouveau lanceur de satellite tracté à l’aide d’un ballon à l’hélium

Léna Corot

Publié le , mis à jour le 17/09/2018 À 07H34

Et si vous pouviez aller dans l'Espace quelques heures et revenir ? C'est le projet de la société espagnole Zero2Infinity. Avant d'y parvenir, Zero2Infinity souhaite envoyer en orbite des satellites à l'aide d'une fusée tractée en altitude par un ballon gonflé à l'hélium.

Un nouveau lanceur de satellite tracté à l’aide d’un ballon à l’hélium © bloostar.com - DR

La société espagnole Zero2Infinity veut envoyer des sondes et satellites en orbite depuis les airs. Le projet BlooStar paraît simple. Faire monter, à l’aide d’un ballon tracté à l’hélium à 22 km d'altitude une petite fusée à trois étages emportant une charge utile de 150 kg. A l’altitude voulue, la fusée est larguée et mise à feu. Elle détache alors ses trois étages de manière classique et envoie le satellite en orbite à 600 km autour de la Terre.

Au lieu de combattre la gravité on l’utilise à notre avantage, explique Zero2Infinity sur son site internet. Les frottements étant moins importants à très haute altitude, le bouclier pour protéger la charge est moins imposant que sur les fusées classiques. Ainsi la place sur la fusée est plus importante, et Zero2Infinity est plus flexible sur la taille et la forme des satellites mis en orbite. La condition importante est que le lancement doit être effectué lorsque le ciel est bien dégagé.

Le projet Bloon pour développer le tourisme spatiale

Si aucune fusée n’a encore été testée, Zero2Infinity voit déjà l’autre grande possibilité offerte par ce ballon gonflé à l’hélium : le tourisme spatial. Cela permettra d’admirer la courbure de la Terre, l’obscurité de l’espace ou encore les étoiles et les planètes. Ce projet n'est pas encore réalisé, mais une vidéo a déjà été tournée à 360° en haute altitude.

Ce projet baptisé Bloon ne sera pas mis en service avant 2018 et le ticket pour un tel voyage coûte au moins 110 000 euros. La liste d’attente comprend déjà quelques célébrités comme Leonardo DiCaprio, Ashton Kutcher ou l’astrophysicien Stephan Hawking.

 

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

13/11/2016 - 18h49 -

(suite msg précédent) Un ballon ne peut guère dépasser 50 km d'altitude et pour cause : la densité de l'air n'y est plus que de l'ordre d'un dixième de % de ce qu'elle est au sol, ce qui veut dire que le ballon, décollé complètement flasque, voit son volume multiplié par un facteur de l'ordre de 1000. La FAI définit conventionnellement la limite de l'espace à 100 km (ligne de Karman). À 200 km on est déjà bien dans l'espace et le niveau de vide est déjà de l'ordre du milliardième de % d'atmosphère, ce qui fait qu'un satellite peut à cette altitude rester en orbite plusieurs jours. À 350 km il peut rester en orbite plusieurs années. Une simple consultation du site officiel http://www.zero2infinity.space/ que Léna Corot n'a apparemment même pas daigné prendre 2 min. à lire explique pourtant clairement que le ballon emmène à 22 km d'altitude(pas 400 km !) une fusée emportant une charge utile de 150 kg, et que cette fusée, mise alors à feu peut alors mettre un satellite en orbite à 600 km.
Répondre au commentaire
Nom profil

13/11/2016 - 18h38 -

Je suis au regret de vous signaler que cet article contient une énorme bêtise. Je cite "Faire monter, à l’aide d’un ballon tracté à l’hélium et jusqu’à 400 kilomètres d’altitude, une petite fusée à trois étage (sic quant à l'orthographe) [...] la fusée est [alors] larguée et mise à feu". Quiconque a un minimum de connaissance dans le domaine aérospatial sait qu'aucun ballon n'est jamais monté au-dessus de 53 km, (altitude atteinte par un ballon inhabité Fujikura d'un volume de 60 000 m3, lancé en mai 2002 de Sanriku, Iwate, Japon). Le record d'altitude par un ballon habité est quant à lui de 41419 m et a été établi le 24 octobre 2014 par Alan Eustace qui a ainsi très discrètement battu le record précédemment établi à grand renfort de publicité par Felix Baumgartner en 2012. (suite dans un autre message à cause de la limitation de place)
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte