L'Usine Aéro

Un nouveau fonds de 100 millions d'euros pour la filière à l'étude

Hassan Meddah

Publié le

A l'occasion de la conférence aéronautique de L'Usine Nouvelle, a été dévoilé le projet de création d'un fonds d'une centaine de millions d'euros dédié au financement des développements des technologies. Ce fonds, actif en 2012, sera alimenté par un collectif de banques et les grands donneurs d'ordre.

Un nouveau fonds de 100 millions d'euros pour la filière à l'étude © D.R

Les fournisseurs des avionneurs en rêvaient, la Région Midi Pyrénées va le tester. Quoi donc ? Un nouveau mécanisme spécifique au financement des développements technologiques dans le secteur aéronautique.

Aujourd'hui, sous la pression des grands donneurs d'ordres, les fabricants doivent de plus en plus financer sur leurs fonds propres les développements pour la conception d'ensembles ou de sous ensembles aéronautiques. Il s'agit pour les fabricants de coûts non récurrents qui seront amortis en fonction du rythme de vente des avions du programme concerné.

En cas de retard du programme, la santé financière du fournisseur peut être sévèrement fragilisée comme le montre la situation d'endettement extrême subie par Latécoère. Il devenait donc urgent de trouver une solution de financement adapté pour ces investissements immatériels.

"Or les banques sont frileuses pour participer à de tels financements. En effet, les retours sur investissement dans le secteur aéronautique sont au minimum de l'ordre de 12 à 15 ans. C'est beaucoup plus long que dans la plupart des autres industries",  explique Gérard Soula, chef du pôle aérospatial à la Directe en Midi-Pyrénées (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi).

Pour pallier cette déficience du financement privé, le comité strategique régional de la filière aéronautique mène la réflexion sur ce  dispositif qui pourrait associer notamment les  banques et les grands donneurs d'ordres dans le cadre d'un fonds spécifique d'une centaine de millions d'euros. "L'interêt de ce dispostif a été validé par le comité stratégique de la filière au plan national. Il pourrait voir le jour en 2012", précise Gérard Soula.

Hassan Meddah, à Toulouse

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte