Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Un nouveau casting pour le Comité exécutif de Michelin

,

Publié le

Florent Menegaux qui prendra définitivement les rênes de Michelin le 17 mai 2019 a présenté, en interne, la nouvelle configuration du Comité exécutif de la commandite.  

Un nouveau casting pour le Comité exécutif de Michelin
Florent Menegaux et Yves Chapot, futurs gérants du groupe Michelin.
© Geneviève Colonna d’Istria

L’ère Senard chez Michelin vit ses dernières heures. Le nouvel homme fort de Renault est encore pour quelques semaines officiellement le gérant du groupe Michelin. Mais en coulisses, la succession s’organise depuis plusieurs mois. Selon une note interne que nous nous sommes procurés, le casting à la tête de Bibendum s’apprête à être sérieusement chamboulé, confirmant une information parue sur lesechos.fr. "De nombreux enseignements ont été tirés des nouveaux fonctionnements et en particulier, il est apparu nécessaire que les instances exécutives s’adaptent, elles aussi, pour aller vers des circuits de décision plus clairs, plus rapides et plus connectés aux enjeux corporate et de marché", précise la direction.

Le Comité Exécutif du Groupe (CEG) adopte un format resserré pour se concentrer sur les arbitrages stratégiques. Il ne comptera plus que neuf membres contre douze. A la tête de l’organigramme Michelin, Florent Menegaux sera désigné sans surprise comme président-gérant commandité (c’est-à-dire engagé sur ses biens personnels). Yves Chapot devient gérant et directeur administratif et financier, remplaçant ainsi Marc Henry, jusque-là directeur financier du groupe.

Les entrants

L’Américain Scott Clark, actuel président Amérique du Nord, fait partie des nouveaux entrants au Comex. Il prendra la direction Business automobile, Motorsport, expériences régions des Amériques (Centrale, Nord et Sud). Eric Vinesse, prend la direction de la recherche et développement et Jean-Claude Pats, aura en charge la direction Corporate du personnel.

Ceux qui restent 

Laurent Bourrut (directeur business Transport routier, distribution, et des régions d’Europe (centrales, nord, Orientale, sud), Serge Lafon (directeur Spécialités, et des régions Afriques/Inde/Moyen-Orient, Chine, Asie de l’Est et Australie), Sonia Artinian-Fredou, directrice des services et solutions, matériaux de haute Technologie et Adeline Challon-Kemoun, directrice Corporate, marques, développement durable, communication et Affaires publiques. Jean-Christophe Guérin, directeur opérationnel du manufacturing, sont confortés dans leurs fonctions.

Les sortants

Le plus symbolique de tous les départs est sans doute celui de Terry Gettys, qui avait jusque-là la responsabilité de la Recherche et Développement du Groupe. L’un des hommes clé de la galaxie Senard, entré chez Michelin en 1979. « C’est normal que Florent Menegaux remanie ses équipes. C’est la suite logique des choses », nous expliquait-il récemment sans aucune amertume.

Sortent également François Corbin et Jean-Michelin Guillon, Marc Henry et Florence Vincent. Cette dernière continuera d’exercer ses fonctions de de Directrice Audit, Qualité, Contrôle Interne et Gestion des Risques du groupe Michelin. Les cinq autres membres sortants "seront appelés à prendre au sein du Groupe de nouvelles responsabilités qui seront communiquées très prochainement", et "demeureront rattachés aux gérants", précise la note interne.

"Cette gouvernance est un levier important dans le déploiement du modèle stratégique et du modèle humain et social de Michelin", précise la nouvelle direction, qui en profite pour présenter au personnel les grands axes de sa méthode dans un contexte économique mondial tendu. "Le groupe Michelin évolue depuis plusieurs années dans un environnement mouvant : de nouvelles concurrences bouleversent nos marchés, de nouveaux besoins émergent chez nos clients, de nouvelles technologies redessinent notre industrie, le digital modifie en profondeur l’Entreprise et les attentes de nos publics, la nouvelle donne géopolitique ébranle nos certitudes. Ces changements sont autant de défis pour le Groupe".

La nouvelle gouvernance prendra ses fonctions le 28 mars 2019.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle