Un nano-implant et une seringue pour mettre le cerveau sur écoute

Une équipe de chercheurs de l'Université d'Harvard, pilotée par le professeur Charles Lieber, a réussi à injecter un nanomaillage doté d'électrodes et de capteurs dans le cerveau de souris anesthésiées grâce à une seringue. L'opération a permis aux chercheurs de mesurer l'activité des neurones et même de les stimuler individuellement. 

Partager
Un nano-implant et une seringue pour mettre le cerveau sur écoute

Désormais une simple injection suffit pour mettre le cerveau sur écoute, selon un article paru dans la très sérieuse revue scientifique Nature Nanotechnology. Dans une publication du lundi 8 juin, une équipe de chercheurs de l’Université d’Harvard, dirigée par Charles Lieber, fait part de ses travaux. Les scientifiques sont parvenus à mettre au point un nanomaillage flexible, doté de minuscules composants électroniques, qu’ils ont injecté directement dans le cerveau d’une souris grâce à une seringue.

Afin de mieux traiter, entre autres, les maladies neurodégénératives comme Parkinson ou Alzheimer, les chercheurs tentent depuis plusieurs années de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau humain. Ils développent, dans cette optique, des implants neuronaux afin d’enregistrer l’activité du cerveau. Seul problème, jusqu'à présent les principaux implants neuronaux utilisés sont rigides et provoquent, avec le temps, des lésions ou des rejets par le système immunitaire qui détecte un corps étranger. Ainsi, pour s’intégrer durablement dans un tissu vivant, comme le cerveau ou la moelle épinière, l’implant doit en imiter les propriétés mécaniques. En d’autres termes, il doit être fin, flexible et étirable.

Pour contourner ces écueils, les chercheurs d’Harvard ont mis au point un maillage de minuscules fils conducteurs en polymère doté d’électrodes nanométriques ou de transistors fixés au niveau des interserctions. La flexibilité et la structure du dispositif lui permettent de s’intégrer dans le tissu cérébral sans créer de lésion. Autre avancée : en roulant le maillage sur lui-même, les scientifiques ont pu l’intégrer dans une seringue et l’injecter via une aiguille de seulement 100 micromètres de diamètre, évitant ainsi l'intervention chirurgicale. Une fois injecté dans le cerveau, le maillage se déploie pour reprendre à 80 % sa forme initiale. Il se mêle alors aux tissus et les nanofils, connectés à un ordinateur, permettent d’enregistrer l’activité du cerveau ou même de stimuler certaines cellules.

Pour l'heure, l’équipe du professeur Charles Lieber a mené cette expérience dans deux régions du cerveau de souris anesthésiées. Cinq semaines après l’injection, les chercheurs n’ont observé ni signe de réponse immunitaire, ni lésion. Cette opération leur a permis de mesurer l’activité des neurones et de les stimuler de manière individuelle.

A l’avenir, les chercheurs souhaiteraient injecter des maillages plus grands dotés de centaines de capteurs, contre seulement 16 pour le moment. Autre objectif : mener cette expérience alors que les souris sont éveillées et sur une plus longue période. A plus long terme, Charles Lieber espère pouvoir utiliser ce maillage chez l'homme pour traiter des maladies neurologiques ou les dommages cérébraux provoqués par un AVC.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS