Technos et Innovations

Un moteur électrique sans terres rares

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Hitachi a récemment présenté un moteur électrique utilisant des aimants sans terres rares. Pour s'émanciper du néodyme et du dysprosium, le constructeur a mis au point un métal amorphe, qui offre des performances équivalentes pour un coût nettement moindre. La version commerciale de ce nouvel équipement est prévue en 2014. Sa puissance de 11 kilowatts le destine à une utilisation pour des pompes ou des systèmes d'aération. Le conglomérat japonais avait commencé à travailler sur ce projet en 2008. À l'époque, la question de l'approvisionnement en terres rares ne faisait pas l'objet de grands débats. Aujourd'hui, la situation a bien changé. La Chine, qui en produit 90%, a pris la décision de restreindre ses exportations, provoquant ainsi une hausse des prix et faisant planer un risque de pénurie.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte