Un ministre délégué italien veut 2 ans de délai sur les déficits

MILAN (Reuters) - L'Italie doit s'efforcer d'obtenir deux ans de plus pour atteindre ses objectifs de déficits, a déclaré son nouveau ministre délégué à l'Economie Stefano Fassina dans un entretien publié dimanche.

Partager

"Je considère cela comme absolument nécessaire", a dit Stefano Fassina, membre du Parti démocrate (centre-gauche) et considéré comme l'un des principaux pourfendeurs des plans d'austérité, au quotidien La Repubblica.

"Si plusieurs pays, pas seulement l'Espagne et la France, mais aussi le Portugal, la Grèce, l'Irlande, les Pays-Bas et la Slovénie, ont déjà obtenu plus de temps pour atteindre l'objectif de déficit de 3% (du produit intérieur brut), pourquoi pas l'Italie ?", a-t-il ajouté.

Le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Olli Rehn, a déclaré vendredi que la Commission était prête à accorder deux ans de plus à la France pour ramener le déficit de ses finances publiques sous 3%.

Le nouveau ministre italien de l'Economie, Fabrizio Saccomanni, issu de la Banque d'Italie et réputé proche du président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a exclu jeudi toute demande d'assouplissement des contraintes imposées à l'Italie en matière de déficits.

Le gouvernement formé il y a huit jours par le président du Conseil Enrico Letta a réaffirmé l'engagement d'un déficit ramené à 2,9% du PIB cette année. Mais Rome espère voir Bruxelles clore avant la fin du mois la procédure de déficit excessif ouverte à son encontre après un dépassement répété du plafond des 3%.

Pour Stefano Fassina, toutes les conditions sont réunies pour que la Commission européenne puisse mettre fin à cette procédure le 29 mai. Mais il ajoute que le gouvernement devra ensuite évaluer la faisabilité des objectifs fixés par le précédent gouvernement.

À ses yeux, le gouvernement de coalition d'Enrico Letta a "plus de force" pour négocier un allègement des contraintes en matière de déficits car il peut compter sur le soutien de partis d'opposition.

"L'Italie peut aller à Bruxelles avec un soutien parlementaire très large", a-t-il dit.

"L'austérité a échoué, il est temps désormais de se concentrer sur la croissance et de marcher tous ensemble dans la même direction."

Plusieurs personnalités de premier plan de la coalition gouvernementale, parmi lesquels l'ex-président du Conseil Silvio Berlusconi, ont déclaré ces derniers jours qu'Enrico Letta devrait revoir à la hausse les objectifs de déficits.

Silvia Aloisi, Marc Angrand pour le service français

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

28 - LE COUDRAY

Mise en conformité de 2 salles de césarienne au bâtiment Pôle Femme Enfant du Centre Hospitalier de Chartres.

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS